POISON, l'expo qui tue.

Christophe Paris

Amis paranos, changez de planète ! Ici tout est toxique et bien plus que vos crèmes de beauté ! Un tour du monde de tous les dangers dont vous ressortirez indemne mais cultivé.

L'homme n'est pas un superman, lui aussi a sa Kryptonite. Il n'y a pas que le vivant qui empoisonne, les minéraux s'y collent également. Que ce soit par inhalation, contact ou absorption, le risque est bien là, souvent invisible, mais ravageur. Nombre d'impressionnistes sont morts empoisonnés par l'Arsénopyrite, pigment essentiel à la couleur vert émeraude.
C'est en déambulant au sein d'un espace aéré qu'au fur et à mesure des éléments et spécimens exposés vous passerez de surprise en surprise.
 La visite présente nombre d'espèces végétales et animales, dans un bocal pour les plantes, dans des vivariums pour le reste. Les cartels d'informations ont l'énorme avantage d'être concis et clairs, la bestiole, le venin, les effets du venin. On apprend donc vite et bien, la mémoire chargée d'anecdotes avec l'envie d'en discuter, tip top !
Un bémol toutefois, les cartels d'infos sont placés un peu haut pour les plus petits. Parents, c'est là qu'il faudra faire le job !
Après lecture, le moindre que l'on puisse dire c'est que mère nature fait preuve d'une grande ingéniosité lorsqu'il s'agit de buter son prochain ! Les trucs vous font saigner de l'intérieur, devenir aveugle, lobotomisé, paralysé, épileptique et j'en passe.
Mais vous apprendrez également que le poison c'est la vie. Aussi.
Que la recherche étudie certains serpents qui bloquent la production cellulaire tandis que d'autres stoppent vascularisation et flux sanguin. On imagine les possibilités appliquées au cancer pour l'un, au traitement des tumeurs pour l'autre.
Les spécimens présentés sont affreusement magnifiques, je pense à la vipère du Gabon, monstrueusement belle (j'ai passé 30 min collé à la vitre !), ou au mamba noir et son regard qui vous glace le sang en une nanoseconde. L'étonnement est également de mise, comme avec ces trop choupinettes grenouilles aux couleurs chatoyantes, hyper toxiques à cause de… Je vous laisse découvrir sur place, c'est surprenant.
On y passe facilement 2 heures en prenant le temps d'observer en contemplatif et de lire un petit peu. Les mal voyants ne sont pas oubliés via une réplique en métal de chaque espèce présentée, et là, on peut les toucher sans risque (non sans une curieuse mais certaine appréhension !).

Visite pour gros jour de pluie et pour tutti la famiglia !
Présentée au Palais de la découverte jusqu'au 11 août 2019.

Report this text