Pour le meilleur et pour le pire

ade


Elle entend le bruit de l'eau qui s'écoule. Elle l'imagine un sourire de satisfaction aux lèvres, détendu.
Avant, elle serait allée le rejoindre. Elle l'aurait savonné, ses doigts auraient parcouru sa peau. Ils se seraient embrassés concluant avec tendresse l'instant de complicité qu'ils avaient partagé un peu plus tôt.

Avant… Cet avant qui, à présent, semble n'avoir jamais existé.

Le temps du bonheur et des belles paroles. Le temps des promesses, des compliments et des projets.

Ce temps menteur, trompeur et assassin.

Comme vestige de cette harmonie illusoire, il subsiste un anneau. Cette bague qui lui cisaille l'annulaire et la marque au fer. Cette alliance qui l'a tuée lentement.

D'être, elle en est venue à disparaître.

« Pour le meilleur et pour le pire ».

Le pire, c'est ce qu'elle endure au quotidien à l'abri des regards.

Le pire, c'est ce qu'elle cache derrière les murs de cette maison qui est devenue sa cellule.

Le pire, ce sont les barreaux qu'il a scellé tout autour d'elle, l'anéantissant avec dextérité.

Comment aurait-elle pu deviner qu'en formulant ce « Oui », elle se condamnait à perpétuité ?

Comment pouvait-elle prévoir qu'en apposant sa signature, elle devenait sa propriété ? Aurait-elle pu seulement soupçonner que ce document n'était qu'un leurre dissimulant un pacte avec le Diable ?

Tous les jours, il trouvait une bonne raison pour la rabaisser, pour l'humilier. Elle était fautive de chacune de ses crises. Elle ne devait s'en prendre qu'à elle-même s'il lui faisait du mal. Elle devait être punie, sanctionnée pour ses manquements et ses imperfections.

Il exigeait d'elle qu'elle soit sa chose, une enveloppe charnelle que lui seul avait le droit d'animer.

Plus de sorties, plus d'amis, plus de famille. Elle était isolée et n'avait que lui comme unique horizon.

Manipulateur minable, homme infâme, elle n'avait pas su découvrir sa véritable identité et elle s'en voulait. Elle culpabilisait de ne pas parvenir à sortir de cet enfer, se sentait coupable de cette dérive.

Et puis, le harcèlement moral ne lui suffisant plus, il était allé encore plus loin.

Elle ne souvient pas quand cela a commencé. Les dates, elle ne les a pas retenues. Pas le droit de dire « Non », lui seul a le pouvoir de décider.

Elle se débattait, mais il la maintenait fermement. Son sexe s'est introduit en elle avec violence. Elle hurlait mais il ne s'arrêtait pas. Devoir conjugal. Elle était sa femme, c'était donc normal qu'elle assouvisse ses pulsions et ses fantasmes malsains.

La regardait-il seulement lorsqu'il la pénétrait ? Non, il se contemplait, lui, pendant la saillie. La saillie, c'est le mot car il n'y avait rien d'humain, ce n'était qu'un acte animal et brutal. Et pourtant, il lorgnait sa verge avec fierté pendant qu'il la pilonnait encore et encore, pendant qu'il la déchirait. Narcisse, jusqu'au fond du lit.

Il aimait la dominer. Il aimait ressentir ce sentiment de puissance qui masquait le faible qu'il avait toujours été. Il avait trouvé son jouet, il s'en amusait. Et lorsqu'après l'assaut, il s'endormait du sommeil de l'injuste, elle, elle se recroquevillait et laissait courir ses larmes sur son visage.

 Combien de fois avait-il abusé d'elle ? Elle était bien incapable de le dire. Mais, elle n'en pouvait plus. Il fallait qu'elle se libère d'une façon ou d'une autre ! Il en allait de sa survie.

Demander de l'aide ? À qui ? Elle n'avait plus personne. Partir ? Où ? Elle ne connaissait pas les chemins qui l'éloigneraient de lui et, de toute façon, il la retrouverait. Il n'y avait qu'une seule issue.

La porte de la salle de bain se referme. Il descend prendre son petit-déjeuner : jus de fruits frais et café qu'elle lui a préparé avec haine.

Bientôt, tout sera fini… Il crèvera à petit feu. Elle le laissera gémir à son tour. Il ne lui restera qu'à faire disparaître le bidon d'antigel qu'elle a acheté. Ce poison dont il se délecte sans le savoir. Cadeau de mariage pour cette ordure !

Elle n'oubliera jamais, cela est impossible mais, au moins, elle n'aura plus peur.

Pour la première fois depuis bien longtemps, elle songe à son avenir et elle rêve en pastel dans son monde au fusain.

  • Je te relis... ta dernière phrase : du travail d'orfèvre bisous

    · Ago 8 months ·
    12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

    Maud Garnier

    • Bisous et encore Merci

      · Ago 8 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Quel formidable texte et l'on est heureux du dénouement, on se réjouit de la fin de ce monstre !

    · Ago 9 months ·
    Louve blanche

    Louve

    • Merci Louve

      · Ago 9 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • boum !! oh la montée du texte c tip top les mots crissent et hérissent, la tension monte à l'image du ras le bol de l’héroïne, c'est très puissant très visuel une vraie claque pour rester dans le thème , bravo ade :) on le déteste on souffre pour elle, une réussite !

    · Ago 10 months ·
    P 20140419 154141 1 smalllll2

    Christophe Paris

    • Hé ! Contente de te lire :) Merci beaucoup de ton passage ici ! Kiss Christophe

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Je comprends que dans une telle ambiance, cette femme envisage de passer à l'acte...pas pire que l'emprise psychologique... cela me renvoie à une sale période de ma vie ... Et même dans le cadre du mariage, forcer l'autre au nom du sacro-saint devoir conjugal, reste bel et bien un viol... de plus comme le dit Etaine, pour ces gens là la mort est bien trop douce... la dernière phrase de ton texte est splendide...bravo Ade pour ce sujet si bien traité

    · Ago 10 months ·
    W

    marielesmots

    • En effet, l'emprise psychologique est un enfer... Je suis désolée de t'avoir renvoyée à une sale période.... Merci d'être venue me lire

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Quelle magnifique écriture ! Avec des phrases d'une telle beauté "elle rêve en pastel dans son monde au fusain." Et "D'être, elle en est venue à disparaître."
    Dire que ce genre de monstres existe !

    · Ago 10 months ·
    Couv2

    veroniquethery

    • Je te remercie infiniment Véro pour ce beau compliment qui me touche énormément. Oui, ces monstres existent .... Malheureusement.

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Merci Ade pour le texte émouvant, son déroulement tragique, porté par une belle écriture,,,la phrase de fin résume tout "elle rêve en pastel dans son monde au fusain."

    · Ago 10 months ·
    Byme

    Patrick Gonzalez

    • Merci à toi d'être venu chez moi. Bises Patrick :)

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Un texte fort et très bien construit. Poignant. La fin est terrible et pour moi ce n’est pas une délivrance mais encore un acte imposé par ce mari bourreau. À cause de son comportement à lui, elle devient meurtrière et je trouve ça terrible d’etre conduite à cette extrémité...

    · Ago 10 months ·
    Poup%c3%a9e des survivantes

    Natacha Karl

    • Je suis d'accord avec toi Natacha, raison pour laquelle j'ai écrit dans le texte qu'elle se condamnait à perpétuité. Merci pour ta lecture, ça fait plaisir de te voir ici :)

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • "Le pire, c'est ce qu'elle cache derrière les murs de cette maison qui est devenue sa cellule" Tu as tristement résumé dans ton magnifique et poignant texte, le calvaire et l'enfermement vécus par toutes celles qui sont piégées ( je ne vois pas d'autres mots) par des prédateurs infâmes. Tes mots sont de véritables scalpels au service de l'émotion.

    · Ago 10 months ·
    Mycjq3xv

    Christian

    • Touchée. Merci, une fois de plus Christian, pour ta fidélité et surtout ton humanité.

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Beau texte soeurette sur un sujet tabou et pourtant toujours d'actualité malheureusement... gros bisous ♡

    · Ago 10 months ·
    12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

    Maud Garnier

    • Merci beaucoup ma Mauve, un sujet qui m'écoeure ... Gros bisous

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • J'ai aimé votre façon de parler de ce monstre qui se croit tout puissant.
    La mort est trop douce....

    · Ago 10 months ·
    Visage etaine eire capture %c3%a9cran

    Etaine Eire

    • Merci beaucoup Etaine.

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Du François Truffaut dans le texte !
    Me rappelle la scène :
    https://youtu.be/gWi2HME3Gr4

    · Ago 10 months ·
    Chainon manquant

    dechainons-nous

    • Je ne connaissais pas merci beaucoup c'est toujours un plaisir de voir le grand Belmondo. Et merci d'être venu me lire :)

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

    • Les personnages n'ont pas le même historique
      Si vous ne connaissez pas, essayez de le voir, c'est noir et cela ne vous laissera pas dans l'indifférence !

      · Ago 10 months ·
      Chainon manquant

      dechainons-nous

    • Je vais donc essayer pour pallier à mon inculture :) Merci encore

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

Report this text