Présent

Nicolas Pellion

23 février 2014 (extrait 1)

[...]

Elle ne lutte pas contre la douceur et l'amertume qui l'envahissent, sentiments qui s'opposent et ne font qu'un. Un mois qu'elle ne l'avait pas vu, que ses émotions gravissaient ou dévalaient des montagnes, de l'azur des crêtes à l'obscurité des vallées. Il est assis en face d'elle. Elle se moque du reste, du refus, de la solitude, de la réussite et de l'avenir. Elle n'a pas honte de ce qu'elle ressent et d'être transparente. Il est là. Sa présence suffit. Elle vit et palpite.

[...]

Report this text