Printemps

menestrel75

"Avril est de retour. La première des roses, De ses lèvres mi-closes, Rit au premier beau jour ; La terre bienheureuse S’ouvre et s’épanouit ; Tout aime, tout jouit."

Le jour s'est en allé et la nuit a régné,
Une vieille pendule avance ses aiguilles.
Des draps de lin brodés et tout frais repassés,
Sous un dessus de lit, tout orné de charmilles,
Semblent nous inviter aux émois du plaisir.
Heureuses et frémissantes, mes mains te déshabillent
Au rythme des « Je t ‘Aime » que ne cesse de te dire.
Par-dessus tes dessous, de dentelle ténue,
En si grande impatience, déjà je m ‘insinue :
Une pointe de sein, palpée sous le tissu …
Le sillon de ton sexe, tendrement parcouru ,
Ma bouche sur ta nuque, dérobant un baiser.
Tu te tournes vers moi et tu m ‘offres ta bouche,
Nos lèvres entrouvertes , nos langues agacées,
Témoignent sans pudeur de nos ardeurs farouches.
Ton corps collé au mien, le mien ivre du tien,
Nous amènent tous deux, au creux de notre couche.
Soudés en un baiser qui vient, va et revient.
Aux côtés de tes seins, ma bouche vagabonde,
La paume de mes mains vole à tes aréoles,
Et mes lèvres à leurs pointes se posent comme folles !
Tels deux petits fruits rouges aux saveurs si profondes,
Tour à tour je les prends en mes lèvres gourmandes,
Et comme s ‘ils consentaient à me voir délecté,
Ils se dressent vers moi, m ‘accordant leur offrande.
Puis ton ventre m ‘appelle et j' y pose ma joue,
Ainsi je le caresse en mouvements très doux.
Mes doigts vont et se perdent aux ors de ta toison,
Tout mon corps et mon être en perdent la raison !
Tes jambes écartelées appellent mes baisers,
Là, en leur creux, tout près de ta féminité,
Je caresse ta peau, l'effleure d' un doigt léger,
Tandis que va ma bouche, à l ‘orée de ton sexe,
Cette orchidée fragile, ourlée de tendres lèvres,
Où ma langue se plaît , en mouvements complexes,
A cerner les contours, tout mouillés de tes fièvres.
Soudain, un peu plus haut, humectée de ton miel,
Cette intime baie rose veut bien s ‘offrir à moi,
Je la prends doucement, et là je suis au ciel !
DESSIN : RODIN
 
Signaler ce texte