PROCES

Lesaigne Paracelsia

Illustration by Valin Mattheis (@strangegodsart) ©

_ Je convoque à la barre, la violence pathétique de ce monde et de ces habitants. Je vais vous juger, guignols abominables, tristes pantins médiocres, qui ne savent produire que l'abject.


_ Objection ! Maître, ces âmes sont égarées, ils sont perdus...


_ Objection rejetée !


_ Ces âmes ont sans cesse été prétendument perdues, ce n'est plus une excuse, la folie n'est plus à plaider merde !


_ Il y a pourtant de la lumière soyez magnanime foutu bien-pensant sans cervelle.


_ Brûlons ces chiens qui aiment se supplicier entres eux !


_ Coupons l'herbe folle avant l'hérésie !


_ La présomption d'innocence ne doit pas être sacrifié tout de même !


_ Celle-là même qui est bafoué depuis des siècles ? Voyons ! Voyons !


_ Nous parlons bien de l'innocence bafouée n'est-ce pas ? La présomption hein! Ho!


_ Personne ne vous sonne !


_ Pourtant je vous assure, la magnificence de ce monde existe !


_ Vous lui chiasse dessus en permanence !


_ Par mon cul rougit ! Vous êtes des coquins sans nuances...


_ Je vous condamne à errer dans ce merdier que vous avez transformé en une gigantesque fournaise ardente.
Je vous condamne à l'impotence et la bêtise jusqu'à ce que mort s'en suive. Je vous condamne, misérable traître insignifiant qui vous considérez autocrate. Oui, je vous condamne à vivre dans l'angoisse perpétuelle et les souffrances inconnues dans lesquelles vous vous ruez avec tant de ferveur...


_ Vous faites chier quand même...

Report this text