Quète personnelle

Dominique Capo

Poème Onirique

Toutes les larmes de l'Univers ne suffiront pas à absoudre mon péché originel ; qui est d'aimer davantage que je ne puis donner. Je me voue sans cesse à ceux et celles qui sont, il est vrai, dénués de cette étrange faculté ; mais pour lesquels je m'oublie afin de les privilégier.

Jamais je ne considérerai cet honneur qui est de leur offrir ce qu'il y a de meilleur et de plus beau ; comme une dignité à laquelle je n'étais pas destiné. Ce magnifique fardeau, je ne le renierai pas ; même si de mon cœur et de mon âme il était ôté.

Je préférerai périr de mille tourments que seul le Diable sait inventer ; plutôt que de délaisser cette sublime quête dont je suis le légataire ; même si c'est en solitaire et à l'ombre de leur félicité que je dois exister...

Report this text