Religion (s).

daniel-m

La religion, un moyen d’asservir les peuples ? Oui, et c’est bien ce que je lui reproche !


‘"RELIGION : Reconnaissance par l'homme d'un pouvoir ou d'un principe supérieur de qui dépend sa destinée et à qui obéissance et respect sont dus ; attitude intellectuelle et morale qui résulte de cette croyance, en conformité avec un modèle social et qui peut constituer une règle de vie.'"

Voici ce que dit le dictionnaire.

 

Je me situe dans cette tranche d'age que l'on dit mure, c'est-à-dire que je ne suis plus vraiment vert, mais pas encore complètement pourri non plus, botaniquement parlant. Mes parents m'ont transmis cette fameuse éducation judéo chrétienne et je suis donc de religion catholique. J'ai été marié plus de 22 ans à une protestante dont la famille, d'une croyance à toutes les épreuves, reste unie grâce à la peur du qu'en dira-t-on de la sainte église et des bonnes gens. Le frein de la religion aura au moins évité un divorce, voir deux avec mes parents et continuera à faire vivre des personnes saines d'esprit et intelligentes dans la tristesse d'une vie délibérément ratée mais fidèle aux croyances et aux instructions religieuses d'un autre age. La notion de bonheur, d'épanouissement personnel, de sexualité heureuse et de spiritualité partagée avec intelligence est effacée par le dictat de la religion qui a toujours su interdire pour préserver et ordonner, pour maîtriser. Maîtriser la pensée, le désir de l'homme et de la femme par le biais de la croyance en se substituant à son intelligence et à ses propres idées.

 

En ce qui me concerne, j'ai cessé de croire au pouvoir divin (enfant de cœur, j'ai arrêté)  il y a déjà plus d'une quarantaine d'années et me suis fait ma propre opinion, ma propre philosophie (je dis bien, propre !). J'ai laissé le choix très tôt à mes enfants de suivre ou non une « instruction » religieuse, encore très présente dans ma région. Ils l'ont refusé tous les deux et je n'ai pas insisté. J'avais discuté il y a quelques temps de la question et des questions que je me posais sur le sujet, avec le pasteur de mon village, qui était un type épatant au demeurant, mais qui a depuis hélas été viré par sa hiérarchie !!! Il me disait que j'avais raison de me poser toutes ces questions, mais que la réponse était très simple, « la religion n'est finalement que ce que les hommes en font ou en feront ! »

 

Dans combien de guerres, et dieu sait s'il y en a eu, qu'il y en a, et en aura toujours, la question de la religion a-t-elle été absente mais trop souvent sa raison présente ? Combien de personnes sont mortes parce qu'elles avaient des idées, des croyances qui différaient avec celles du pouvoir et des croyances du plus fort et du moment ? Durant les déportations de masses et les génocides, où était l'église ? Et même, où était dieu ! ... hein ?

 

Je respecte toutes les croyances, toutes les religions, si elles peuvent conforter ceux et celles qui les portent. Personnellement, je me suis rendu un jour à l'évidence que j'étais seul, assis sur mon grand caillou vert et je pense que dieu descendra enfin sur terre lorsque ses quelques milliards d'âmes auront enfin compris comment vivre ensemble sans se foutre sur la gueule, tout en lisant la bible, les évangiles, le coran et biens d'autres « mode d'emplois » de l'humanité, juste en comprenant qu'il s'agit bien d'œuvres philosophiques qui sont là pour nous faire comprendre des choses. Nous faire essayer de gravir quelques marches de spiritualité sans trébucher, et qu'il ne s'agit pas d'ordres divins à suivre au pied de la lettre sous peine de vivre une apocalypse que même Bruce Willis, Nicolas Cage et Keanu Reeves réunis, y pourront rien faire pour l'éviter. Dieu sera toujours d'après moi, parmi nous également lorsque nous arriverons à vivre en parfaite harmonie avec notre environnement. Même les plus croyants ont piétinés et piétinent encore trop toutes les merveilles de la création au nom de la foi et de leurs idées sans se poser d'autre question que celle de leur supériorité car ils pensent simplement, grâce à la foi, avoir raison, avoir la seule raison.

 

La religion, un moyen d'asservir les peuples ? Oui, et c'est bien ce que je lui reproche !

 

Nous combattons le sectarisme de nombreuses « pseudo religions », à juste titre d'ailleurs, mais personne ne s'étonne des clochers de nos villages, des cathédrales de nos villes. Et si le christianisme n'était finalement rien de plus qu'une secte qui aurait magistralement réussis son coup et ce depuis plus de 2000 ans !!! Même si cette question qui me taraude, n'engage que moi, il me parait cependant intéressant de se la poser.

 

Curieusement, en rédigeant ce texte diffamatoire, je ne peux m'empêcher de penser à ces civilisations païennes, les Celtes, les Indiens d'Amérique et quelques autres. Certes, ils avaient leurs croyances, leurs divinités. Certains « adoraient » les arbres, d'autres l'aigle ou le loup !!! D'autres encore, la terre, la lune ou le soleil. Cela ne les empêchait pas de vivre et de mourir dignement. Ils adoraient les éléments de leur environnement et ils en avaient le respect. Ils leurs étaient soumis, sans que cela ne les empêche de vivre, de penser et de mourir libre, heureux et en harmonie avec les leurs et leur élément.

 

Curieusement, ces civilisations n'ont pas disparues de par la décadence de leur « société », mais elles ont été anéanties, pour la plupart, par le christianisme. Il est plus facile d'adorer le divin et de lui confier son lendemain, que de mettre sa vie entre ses propres mains et de tracer son propre chemin. « Aide toi et le ciel t'aidera », « Avant de te soucier du brin de paille dans l'œil de ton voisin, soucie toi de la poutre que tu as devant les yeux ». Ce ne sont pas des proverbes indiens, c'est écrit dans la bible, je ne l'ai pas inventé !!!

 

Rassurez-vous, après avoir posté ce texte hérétique en mon âme et conscience, je n'irai pas boire de l'eau de feu et je n'irai pas danser avec les loups, bien que cela ne me déplairait pas, mais j'irai probablement m'asseoir sur ma petite terrasse de ma petite maison de mon petit lotissement dortoir de mon petit village. J'allumerai une clope et boirai certainement une petite bière en observant le ciel, la lune si elle est belle, en me disant que dieu est probablement dans chaque feuille, dans chaque fleur. Dans le battement d'aile du hiboux qui niche dans mon arbre. Et avec une pensée émue et compatissante pour les vers de terre qui partouzent dans mon composteur, je dirais certainement à bientôt, mais juste avant, « CARPE DIEM ».

 

Pardon pour cette petite divagation blasphématoire sur la religion, comme dit plus haut, je respecte immensément les croyances de chacun, puissent elles les conforter dans leur parcours sur cette terre. Il se trouve juste, que moi, je me sens de plus en plus « Indien », « terrien » ou « Druide » plutôt que grenouille de bénitier et que je suis très fier que mes enfants ressentent et comprennent tout naturellement les mêmes choses que moi, sans catéchiste et sans curé, juste parce qu'ils aiment à se promener dans une prairie fleurie exempte de pesticides, regarder galoper un cheval exempt d'antibiotiques et voir renaître chaque année le printemps sans avoir à craindre encore les conséquences du réchauffement climatique. Amen.

 

Notre supériorité, mais surtout notre inconscience, face à la menace que nous faisons peser sur notre environnement, notre expansion colonisatrice et arrogante, auront elles un jour la sagesse de ces populations de hamsters Lemming, qui organisent parfois un suicide collectif, dans le seul but de préserver leur espèce ? J'en doute fort, même si nous les hommes, dans notre grande conscience,  nous avons pour cela inventé la guerre …

 

… ça fout la pétoche hein ? Z'avez pas qu'à croire toutes les conneries qu'on vous raconte !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Il n'en a jamais été autrement pour ce qui est d'une quelconque religion... Aucune n'en est exempte...

    · Il y a 8 jours ·
    Coquelicots

    Sy Lou

  • Moi je crois avec une foi de "charbonnier", ce qui ne m'empêche pas de garder un oeil critique sur certaines pratiques religieuses, de quitter des lieux de culte si j'y suis quand j'entends des conneries, de dire ce que je pense de tout en tas de dérives humaines. Donc je crois qu'on peut être croyant sans être une grenouille de bénitier et en conservant son libre-arbitre. Je ne sais pas pourquoi mais dans ma tête et mon coeur il n'y a pas d'incompatibilité à croire un un Dieu et à être proche de la terre, à avoir un animal totem et danser pour évitement le réchauffement planétaire. Enfin c'est ma façon sans doute un peu curieuse d'appréhender la spiritualité....



    · Il y a 9 jours ·
    Img 1518

    divina-bonitas

    • Pardon de m'immiscer dans les réponses, mais j'aime ce commentaire ouvert...

      · Il y a 8 jours ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • Je suis bien d'accord avec tout cela. Je respecte les croyances des autres et me laisse le droit d'avoir les miennes. La religion devrait nous apporter matière à penser, tolérance et sagesse, voire, une certaine philosophie. Je regrette simplement, qu'aujourd'hui et par le passé, cela a hélas trop rarement été le cas.

      · Il y a 8 jours ·
      Menu tete1

      daniel-m

    • Oui sans doute mais c'est aussi parce que beaucoup de gens cherchent des repères/re-pères extérieurs faute de sécurité intérieure psycho-émotionnelle suffisante. Pour moi la religion c'est comme l'amour, ça ne peut exister sans liberté.

      · Il y a 8 jours ·
      Img 1518

      divina-bonitas

  • Mécréant.!
    https://youtu.be/zaHXdG_jvJ8

    · Il y a 9 jours ·
    Img 20170623 234225

    enzogrimaldi7

Signaler ce texte