Retour sur confinement

shalimar

Après une absence forcée, retour sur le passé
Envie de vivre sans me laisser errer dans n'importe quoi.
Le n'importe quoi n'étant pas n'importe quoi pour quelqu'un d'autre,
tout dépend comment moi je le conçois.
Comme on dit, ce qui est bon ou pas bon pour l'un ne l'est pas forcément pour l'autre.
Il y a des caresses que vous ne pouvez prétendre offrir si l'autre vous enferme.
J'aime les odeurs, j'aime les langues sur les sexes,
j'aime les goûts chauds qui coulent sur chaque particule du corps en exaltation.
je suis la pudique, l'impudique, j'aimerais aimer l'amour sous toutes les formes, et même avec certaines formes qui me font peur.
Que je n'ai jamais osé vraiment aborder
car l'autre ne m'a juste pas découverte, là, dans mon esprit
celui qui mouille l'autre,
l'un ou l'autre.
J'aime parfois me regarder faire l'amour,
J'aime voir mon sexe supplier la queue qui va venir me surprendre,
La queue devenant les lèvres,
Devinant les mots que mon antre veut crier, chanter...
Les jeux d'amour sont des jeux illimités où on se retrouve,
Déséquilibré,
En équilibre,
Mais toujours dans le respect des attentes et de ce qu'on a envie d'offrir...
Un dîner,
Un verre,
Et surtout ne pas se toucher,
Juste les paroles qui durant des heures vont faire monter cette excitation,
A en hurler de plaisir,
Mais ne rien faire,
Se jouer,
Se questionner, s'exciter et s'enivrer et bousculer toutes ces envies...
Avant de s'embrasser et qu'alors les corps puissent parler bien plus fort que les mots

Report this text