Retrouvailles

chachalou

" On peut pas mettre dix ans sur une table, comme on étale ses lettres au scrabble " Patrick Bruel.

 

" Sans dire de l'être, t'es toujours là, au fond de mon coeur, au creux de mes bras. Ton visage me frôle et ton souvenir me caresse, lorsque je m'abandonne à la tristesse. T'es parti aussi vite qu'une bourrasque et dans le temps gâté, l'orage passe. J'apprends à faire semblant, je crois que je fais sans toi. Mais mon coeur te réclame sans cesse. Pourquoi t'es plus là ? J'attends des réponses, même si toi-même, tu ne le sais pas. "

Report this text