Rêves de pognon

Gabriel Meunier

Où il ne sera question ni de Picsou, ni de diamants ni de montagnes de pièces d'or...
Face aux prises de position sur le Black Friday et à l'expansion d'Amazon, la lecture du courrier des lecteurs ou des commentaires est édifiante. Citation : "Vous critiquez Amazon ? Soyez honnête ! Vous enviez la réussite de ce PDG qui construit son empire tout seul !

Soyons clair : la place de l'argent, de la monnaie est fondamentale. Jusqu'au XVIIIème siècle les diverses monnaies en usage étaient soit des "monnaie-marchandises" (terminologie trompeuse, car non produites pour l'échange) permettant un troc amélioré, soit des monnaies à fonction symboliques, proches de la médaille, du bijou, de l'œuvre d'art ou rituelle. Ces monnaies étaient "enkystées" dans la société, elles ne permettaient pas une circulation générale des produits et encore moins du travail.

Un (gros) commerçant des Champs Elysées se plaignait aujourd'hui (22/11/2020) à la radio du caractère désertique de la "plus belle avenue du monde". Soyons lucides ; où sont la consommateurs ? Entre ceux qui n'ont pas d'argent, ceux qui sont fatigués, malades, âgés, ceux qui sont jeunes mais devant leurs écrans, ceux qui ont quitté la ville pour élever des poules, les touristes qui ont peur...Il reste peu de bipèdes pour flâner sur la plus belle avenue du monde !

Quitter la ville, abandonner le métro, les sorties faciles, la "féerie des villes illuminées" pour revenir à une vie plus simple suppose des caractères bien trempés. Nous n'avons pas le choix, le pari doit être tenté, au moins pour certains. Le gigantisme des "mégalopoles" créée plus de déséquilibres, de frustrations et d'accidents que les villes moyennes qui savent raison garder.

Mais les campagnes pourront-elles accueillir sans tensions tous ces candidats à un mode de vie plus humain ? Certes les formes de partage locales - qu'ils souhaitent retrouver - se détachent peu à peu du "tout marchand" urbain ; mais ceci demande un rodage.
Avant de revenir au sauvage il y aurait une phase-pallier d'élevage...
Alors, une revanche des animaux ? Le nombre d'éléphants augmente...le Covid va-t-il donner leur chance aux animaux ? Il ne fait pas trop rêver : l'industrie aéronautique en France s'est vue dotée de 8, puis 10, puis 15 milliards d'euros...

Le plus souvent, et sauf exceptions, la grande ville est née de l'industrie, que ce soit directement ou non. Ceci n'est pas un hasard ; la forme de production industrielle se prête bien à l'échange monétaire (mesure, division du travail, crédits et prévisions), au contraire de la culture et de l'agriculture d'origine.

Lorsqu'elle n'était pas encore gouvernée par les diverses bourses mondiales (bourse du blé à Chicago, du café et du cacao à Londres...), l'agriculture se voyait qualifiée d'arriériste (cf l'expression quasiment injurieuse de "bas de laine").
Pour la culture (qui ne représente pas tout le secteur primaire, loin de là) l'évaluation monétaire d'un tableau, d'un spectacle, d'un concerto...relève souvent de paramètres qualitatifs.
Peut-être ceci est-il préférable à une "culture saucisson" qui compte en nombre d'entrées ou de ventes, ou en durée d'antenne)...laquelle permet à certains vendeurs d'art contemporain de s'engraisser peu scrupuleusement.

Ne soyons pas trop crédules, mais les enquêtes d'opinion en Allemagne créditent la chancelière de 77% d'opinions favorables, qui reconnaissent le caractère pragmatique d'Angela Merkel... A l'opposée de certains chefs d'état Européens. Les beaux discours, la surabondance de généreuses déclarations vont de pair avec un goût du pouvoir masculin.

Toutes les activités de la plupart des pays sont touchées par la pandémie. Mais s'il faut peu à peu en réduire, privilégions maintenant celles qui redonnent une place physique, humaine et spirituelle aux citoyens...
En un mot celles qui donnent un sens à la vie, et aussi à la mort.
  • La plus belle avenue de Paris, pour les parisiens, c'est la Seine, dernier espace interdit aux publicitaires, malgré leurs tentatives. Il faut résister, merci Gabriel, car le chemin est long. Comme toi je vais à vélo, ça redonne du sens, la ville doit être reconquise.

    · Ago about 1 month ·
    Ab

    blanzat

    • Vive la vélorution !

      · Ago about 1 month ·
      Autoportrait(small carr%c3%a9)

      Gabriel Meunier

    • et peut-être me "répète-je"...
      https://vimeo.com/265993225

      · Ago about 1 month ·
      Autoportrait(small carr%c3%a9)

      Gabriel Meunier

    • et puis https://vimeo.com/265993225 (peut-être déja vu ?)

      · Ago about 1 month ·
      Autoportrait(small carr%c3%a9)

      Gabriel Meunier

  • c'est mieux que se faire laver le cerveau par la télé non ?

    · Ago 2 months ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

  • vivre de la cueillette : quel pied !

    · Ago 2 months ·
    Photo 1 orig

    Alain Balussou

  • Je suis retourné à la campagne élever des poules :o) Bon ok, je n'élève pas de poules, il n'y a pas assez de place chez moi. Cela dit, je vis dans mon petit village, je vais à la supérette, chez le boulanger, le boucher, je papote un peu avec les voisins etc. je ne suis sur aucun réseau social, je ne regarde presque plus la télé et je vais bien :o)))

    · Ago 2 months ·
    Gaston

    daniel-m

  • Il y a tromperie sur la marchandise ! Pas de Picsou, pas de dollars, pas de pièces en chocolat, c'est un scandale Elkabach ! :o))

    · Ago 2 months ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

    • L'intro est claire il me semble, non ? LOL !!!!

      · Ago 2 months ·
      Autoportrait(small carr%c3%a9)

      Gabriel Meunier

Report this text