Ruban de mots soufflés

Francis Etienne Sicard Lundquist

Sonnet

Des robes de soleil flottent au fond d'un rêve

Au-dessus de la mer où fuit vers l'horizon

Une flamme de vent attachée au tison

D'une brindille d'or jaillissant de la grève.

 

Sur le sable gonflé par des bribes de trêve

Des mèches de silence en pleine fleuraison

Déroulent des trésors dont la blanche toison

Habille en coquillage une bulle qui crève.

 

La fourrure du sel emmitoufle un galet

D'une barbe de soie et ouvre un chevalet

Qu'un pinceau de ciel bleu touche de sa caresse.

 

Effrayante beauté, le marbre d'un arceau

Ourle l'éternité de son brûlant cerceau

Embrasant l'univers d'une goutte d'ivresse.

 

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2017@Shortédition

  • L'eau, l'air, le minéral, le feu ("Embrasant"), tous les éléments sont réunis pour faire un petit bijou...

    · Ago over 3 years ·
    Coquelicots

    Sy Lou

    • Oh que votre commentaire me touche et qu'il exprime avec beaucoup de poésie et de délicatesse vos sensations de lecture et votre sensibilité poétique ! Cordialement, Francis Étienne

      · Ago over 3 years ·
      Vitraux de songes 2 version papier

      Francis Etienne Sicard Lundquist

  • Merci de cette dentelle de mots ...

    · Ago over 3 years ·
    W

    marielesmots

    • Merci merci à vous pour ce commentaire qui encore une fois me touche beaucoup et par lequel vous m'offrez une si grande joie. Cordialement, Francis Étienne

      · Ago over 3 years ·
      Vitraux de songes 2 version papier

      Francis Etienne Sicard Lundquist

Report this text