Sarah

-----

Toile : La solitude par Alphone Osbert.
Sarah, mon amour, mon autel
Sarah, ma boussole, mon oxygène
Plus de mensonges, plus de querelles
Je me prosterne aujourd'hui devant toi, ma reine


Grâce à toi, ce sentiment ultime
De toucher enfin du doigt les cimes 
J'étais toi
Tu étais moi
Nous étions un
D'une aube au prochain matin
Pour toi, j'aurais retourné la Terre
Lui aurais arraché ses entrailles
Mais en un fugace éclair
Le vice m'a brisé tel un fétu de paille
Tu étais là quand l'argent manquait 
Seras-tu là quand l'argent reviendra 
Je ne peux plus vivre si loin de toi
Oui c'est vrai, je me suis égaré
Au fond de ces tripots où dominent les as
À ces tables où cohabitent rois et rapaces
Au diable ma stupide fierté
Reviens auprès de moi
Sans toi je suis aux abois
Qu'une bête sans foi ni loi
S'il te plait reviens et pardonne-moi


Sarah, ma vertu, ma dignité
Sarah, mon cœur, mon brasier
Plus de mensonges, plus de haine
Absous-moi mes liaisons bohémiennes


Il n'y a plus qu'une chose qui me fait peur
C'est de savoir que demain matin
Tu ne m'offriras pas tes premières douceurs
Seul avec mon chagrin
Je serai là, pantois
Sans toi 
Mais pourquoi ne suis-je qu'un flambeur 
Sans âme ni valeurs
Toi la colombe, moi le corbeau
Pardonne-moi d'avoir été ton fardeau
Laisse-moi te contempler de nouveau à l'aurore
Et te réentendre me susurrer encore
Je sais que je t'ai menti
Je sais que je t'ai trahi
N'avoir été que la cause de ta souffrance
Est pour moi un terrible regret
Mais fini au jeu cette dépendance
Me crois-tu lorsque je dis que j'ai changé 
Donne-moi cette seconde chance
Qu'on accorde bien à mon genre d'ordure
Je promets de panser toutes tes blessures
Devant ton dieu je te le jure
De ce mal je suis guéri 


Sarah, mon ivresse , ma passion
Sarah, mon trésor, ma vie
Sois à nouveau dans le néant mon horizon
Sois à nouveau mon étoile dans la nuit
Ô Sarah, je t'en supplie
Signaler ce texte