Savoirs

Gabriel Meunier

La conviction d'une marche vers le Progrès repose sur un axiome : celui d'un progrès des connaissances...
une goutte de rosée
là haut trilles du pinson
savoir s'émerveiller de rien
aux innocents les mains pleines

ravis idiots du village et simplets
victimes de moqueries plaisanteries douteuses ou pire
pour eux faut-il démêler l'accident de naissance et l'ignorance ?
pourtant combien les bousculent aux marges de la vie jusque dans le caniveau

historique passage à l'état d'homo sapiens
comme la loutre polit des pierres pour se nourrir de poissons
peurs contrôles de territoires faim l'animal vit son savoir en permanence
mais bien plus tard homo sapiens sapiens sait qu'il détient ou peut détenir la connaissance

rupture dans l'espèce


fabuleuse conscience du savoir qui va bouleverser le rapport au monde et à nous mêmes
mentir ruser calculer... Que va-t-on faire ? enfouir ces trésors ? les faire fructifier ?
outil libérateur ? armes destructrices ?
de moyen le savoir devient fin

le savoir devenu pierre philosophale
le distribuer ? le partager ? le vendre ? l'acheter ? le copier ?
aux siècles noirs des monastères devinrent refuges pour nombre de bibliothèques
pendant qu'alchimistes guérisseurs sorciers rebouteux contestaient sans dire mot l'ordre établi

la bataille allait commencer
obscurantisme contre siècle des lumières
doute espérance oubli alternance d'ombre et de lumière
la recherche de l'Autre quête infinie... et faut-il apprendre à aimer ?

se nourrir
nous défendre
cornes griffes becs ongles
les animaux utilisent leur propre chair
mais depuis le feu nous inventons poisons canons
et nous poussons sans remord la jeunesse à monter en première ligne

Au seuil de l'apocalypse nucléaire le savoir va-t-il nous perdre ?
Tout candidat au paradis peut avoir oublié* la formule...


*Nietzsche ne disculpait-il pas certaines formes d'ignorance du futur ?
  • Nous ne savons rien. Un organisme unicellulaire est INFINIMENT plus complexe que la plus complexe réalisation humaine. La question "pourquoi y a-t-il quelque chose au lieu de rien ? " enterre toutes les philosophies. Nous sommes et resterons les bricoleurs de la création. Mon dentiste est d'accord.

    · Ago about 2 months ·
    Photo 1 orig

    Alain Balussou

    • Je plussoie ! Je te souhaite un petit voyage (en rêve) en Ariège...Peut-être, à mon avis, le plus bel équilibre entre la matière et le ciel

      · Ago about 2 months ·
      Autoportrait(small carr%c3%a9)

      Gabriel Meunier

  • qu'alchimistes guérisseurs sorciers rebouteux contestaient sans dire mot l'ordre établi : c'est toujours d'actualité ... est-ce qu'on progresse tant que ça ? J'ai le vertige de tout ce qu'on ignore ...

    · Ago about 2 months ·
    Photo

    Susanne Dereve

    • Bah, pour moi c'est presque l'inverse ! Si nous devons tout faire pour réenchanter le monde, il faut commencer par oublier beaucoup de choses, mais en "faisant le tri" !

      Patrice de la Tour du Pin avait dit "les peuples qui n'ont plus de légendes seront condamnés à mourir de froid"

      · Ago about 2 months ·
      Autoportrait(small carr%c3%a9)

      Gabriel Meunier

    • bien sur qu'on a besoin de légendes de mythes et de racines, mais l'ignorance aussi tue

      · Ago about 2 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • L'homme ne peut pas s'empêcher de progresser, de découvrir et d'accroître ainsi ses connaissances. C'est une spirale impossible à ralentir, à contrôler.

    · Ago about 2 months ·
    Coquelicots

    Sy Lou

  • " Il dit "J't'ai enfermé dans ce corps, je l'ai voulu comme une épreuve
    Tu peux l'employer comme une arme ou pour rendre une femme heureuse" (Greame Allwright)

    · Ago about 2 months ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

Report this text