Se retrouver Grosjean comme devant

Sy Lou

Liste 3 de Campaspe, avec du retard...

C'était une bien curieuse EPOQUE, il faut chercher dans la mémoire collective pour pouvoir la situer dans l'histoire de la région.

Il se disait que le couvent des sœurs situé d'un côté de la route, près du hameau d'E., communiquait par un SOUTERRAIN avec celui des moines, établi de l'autre côté, à une centaine de mètres de là.

Les clochers respectifs appelaient avec la régularité du métronome les religieux d'un côté, les nonnes de l'autre pour assister au FLORILEGE quotidien d'offices qui rythmaient leur vie, de 4 heures du matin jusqu'au coucher.

Or, pour certains d'entre eux, le temps prenait un malin plaisir à jouer de sa flexibilité naturelle. Cette propriété, le poussait à assortir d'un ETIREMENT exagéré tout ce qu'ils entreprenaient. Les nuits devenaient des océans d'insomnie, les jours duraient l'éternité à laquelle ils aspiraient pourtant et aucune des activités entreprises ne semblait devoir se terminer !

Les besoins FONDAMENTAUX, c'est-à-dire ALIMENTAIRES, spirituels une fois satisfaits, le cerveau de ces âmes en peine se mit à tourner en rond, prisonnier de ce temps qui se livrait sans vergogne à des prolongations. La Règle interdisait de communiquer oralement. Elle préconisait également de baisser la tête quand deux personnes se croisaient pour éviter de recevoir en plein visage les noirs desseins éventuels nourris par une âme perdue. Quant au matériel d'écriture, considéré comme un instrument de corruption, et donc mis au pilori, que restait-il à l'esprit et au corps pour vivre ?

Il ne restait plus à l'esprit qu'à s'enhardir vers d'autres sentiers inexplorés et peut-être même défendus.

L'idée germa progressivement de franchir les murs des abbayes pour chercher comment tuer ce temps diabolique.

Et la légende fit le reste. Il était facile d'imaginer entre les deux couvents un passage secret qui leur permît de se rencontrer et d'échanger quelques DOUCEURS.

C'est ainsi que, taquinée par cette histoire rocambolesque, je me frayai un chemin à coups d'OMBRELLE (elle a rendu son âme depuis à cause de cette entreprise hasardeuse), pour pénétrer dans un boyau sombre et obscur, juste en-dessous du NIVEAU de la route, à proximité d'une des deux abbayes et dont l'atmosphère glauque éveilla mon imagination. Je touchais au but ! J'allais apporter la preuve de… mais qu'est-ce ?

Envolées les espoirs et les légendes, évanouies les histoires pittoresques : je me retrouvais tout simplement dans les évacuations des eaux d'égout dudit monastère, GROSJEAN COMME DEVANT…

Mais, pour surpasser ma déception, je me promis de recommencer mes recherches, sitôt débarrassée d'une odeur persistante et nauséabonde.

  • La suite ! La suite !... ;-))

    · Ago about 1 year ·
    12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

    Maud Garnier

    • hi hi hi :) Que de suspense !
      Merci, Maud, pour ton passage :)

      · Ago about 1 year ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • ♡♡♡

      · Ago about 1 year ·
      12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

      Maud Garnier

  • Excellent ! On a même envie d'en savoir plus !

    · Ago about 1 year ·
    Gaston

    daniel-m

    • Merci Daniel ! Un petit texte simple qui suscite apparemment des réactions face à la "petite" histoire...

      · Ago about 1 year ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • Bien joué et il est vrai qu'on brûle d'en savoir plus !

    · Ago about 1 year ·
    30ansagathe orig

    yl5

    • Merci à toi… Je te laisse imaginer la suite, n'étant pas dans ledit souterrain. D'ailleurs, existe-t-il réellement ? Le mystère plane toujours et je crois qu'il n'a aucun intérêt à être percé à jour.

      · Ago about 1 year ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • excellent... cela pourrait être le début d'une nouvelle.

    · Ago about 1 year ·
    Tete alpaga

    campaspe

    • Merci, Campaspe, tu as raison, la suite pourrait s'écrire et l'intrigue se nouer. On raconte d'ailleurs fort volontiers que les sœurs mettant au monde des enfants nés de cette idylle interdite, étaient jetés dans ce fameux souterrain…
      Mais tu pourrais l'écrire, cette nouvelle. Ton imagination s'y amuserait bien :)

      · Ago about 1 year ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • Nous pourrions l’écrire ensemble.
      Ce serait amusant

      · Ago about 1 year ·
      Tete alpaga

      campaspe

    • Je ne sais pas ce que ça peut donner ! :)
      On peut toujours essayer :)

      · Ago about 1 year ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • On peut déjà réfléchir à ce que ça pourrait donner et dans quel répertoire (historique, policier, fantastique...

      · Ago about 1 year ·
      Tete alpaga

      campaspe

    • Oui, il faut se donner un fil directeur ou bien en faire un texte participatif que chacun pourrait continuer à rédiger, tout en gardant quelques consignes à l'esprit (genre policier, S-Fiction... longueur, etc).

      · Ago about 1 year ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • Sensass !! Une belle idée et un texte très bien écrit. Bravo Sy Lou !!

    On se doute bien qu'il a du se passer des choses dans ces abbayes...à obliger des gens à se priver de tout, c'est évidemment normal !!

    · Ago about 1 year ·
    Louve blanche

    Louve

    • Merci, Louve ! Une petite histoire qui se raconte encore aujourd'hui, autour de ce lieu à la fois religieux, culturel et rattrapé par… la vie :)

      · Ago about 1 year ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • Et Dieu ? Il ne veut que notre bonheur...

      · Ago about 1 year ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • Et ^pourtant il ne s'occupe gère des gens qui souffrent...normal, il n'existe pas !

      · Ago about 1 year ·
      Louve blanche

      Louve

    • Et ^pourtant il ne s'occupe gère des gens qui souffrent...normal, il n'existe pas !

      · Ago about 1 year ·
      Louve blanche

      Louve

    • Ce n'est pas qu'il existe ou pas. Ce n'est pas qu'il s'en occupe ou pas. C'est tout simplement que c'est notre vie, notre liberté de choisir notre chemin de vie. A partir de là, qu'il existe ou pas ne change rien puisque nous décidons seuls...

      · Ago about 1 year ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • Oui, de toute façon, il existe pour ceux qui y croient, et c'est le principal. Si ça peut aider. Dommage que certains se servent de la religion pour faire le mal.

      · Ago about 1 year ·
      Louve blanche

      Louve

    • Oui, de toute façon, il existe pour ceux qui y croient, et c'est le principal. Si ça peut aider. Dommage que certains se servent de la religion pour faire le mal.

      · Ago about 1 year ·
      Louve blanche

      Louve

    • Oui, tu as bien résumé le tout...

      · Ago about 1 year ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • Un souterrain reliant clandestinement le couvent à l’abbaye, mais pour quoi faire ? Grand Dieu ! Comme si les moines avaient besoin de se cacher pour aller culbuter les nones, non, mais ! :o))

    · Ago about 1 year ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

    • OK ! Si le trajet est plus direct. Gain de temps. :o))

      · Ago about 1 year ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • Oui, Hervé, c'est vrai que le souterrain pourrait constituer une invraisemblance dans le scénario. Mais, cette légende se situe au temps pas si lointain où les religieux ne sortaient de leur couvent que pour être enterrés. Et encore, quand le cimetière ne se trouvait pas intra muros :)
      Ces deux couvents existent bel et bien. Mais je ne suis jamais allée en vérifier le passage :)

      · Ago about 1 year ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • Oui. Edgar, peut-être même etait-ce intentionnel de construire les deux structures côté à côte...

      · Ago about 1 year ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • Oh ! Ce n'est pas bien ! ;o))

      · Ago about 1 year ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • Quelle coïncidence, Edgar ! C'est ce lieu-même auquel je faisais référence : l'abbaye d'En Calcat, près de Dourgne, à quelques km de Revel, effectivement. Il me semble que tu es bien renseigné...

      · Ago about 1 year ·
      Coquelicots

      Sy Lou

Report this text