Semblables

smallbluething

Tu vois,

Y a pas de chant

Ni drapeau blanc

Qui flotterait,

Comme une offrande

 

Tu sais,

Comme un écran

Les murs du temps

N'ont pas cessé,

Pas cessé de s'étendre

 


Pourtant

Juste un instant

Dans tes pas résonnait

L'harmonie immorale

Atonale

Et si,

Ce matin blanc

Révélait

Les ivresses semblables

Invraisemblables

 


Tu sais,

Les douleurs tues

Qui tirent à vue

Chassent au gré

Des replis de l'errance

 

Le jour venu,

Les verras-tu

Entendras-tu

L'accord serré

Liant nos différences

 

 

Et si,

Juste un instant,

Dans tes pas résonnait

L'harmonie immorale

Atonale

Et si,

Ce matin blanc

Révélait

Nos ivresses semblables

Entrelacées sans blâme

 

 

Signaler ce texte