Septembre...

ade


Septembre a surgi dans un boucan d'enfer.

Septembre… Les dates retenues, le planning qui s'étoffe.

Septembre et la rentrée des classes. Onze ans qu'elles avaient toujours été ensemble pour laisser partir leurs bambins, sac sur le dos et qu'elles surmontaient le mal de mère, celui de les voir voguer dans l'océan tumultueux de l'existence.

Septembre… L'entrée en sixième pour les derniers, ce jour important qu'elle ne voulait pas manquer.  

Septembre ne la verra pas, car Mai a préféré la garder pour lui, astre scintillant dans nos nuits.

Mai… La violence des mots qui vient nous heurter, nous meurtrir.

L'horreur des cris. Les larmes qui jaillissent de regards innocents. Les bras d'un père, fourbu par la douleur, qui néanmoins se font cocon. Les cheveux que l'on caresse et les paroles que l'on ne dit pas, parce qu'elles n'ont pas de sens, parce qu'elles ne servent à rien.

Les mains qui se serrent plus fort, les gorges qui se nouent et la tristesse que l'on emprisonne en soi, pour eux, pour ne pas accentuer leur accablement.

Mai… La dernière discussion, le dernier sourire, les derniers messages qu'on lit et relit encore pour tenter de combler ce néant qui s'est installé. Ce vide immense que son départ a laissé, cette constante oppression qui s'est emparée de nous, ce sentiment de solitude qui mute chaque jour.

Mai… Les préparatifs en silence pour le long voyage. Un cahier sur lequel elle couche tant bien que mal des volontés ou des mots précieux pour ceux qui resteront à quai.

Mai… Des âmes qui se retrouvent autour d'un banc en pierre de Volvic, qui s'assoient sans bruit face aux rosiers et aux hortensias, aujourd'hui veilleurs de leurs souvenirs. Les gardiens d'une épouse, d'une mère, d'une sœur ou d'une amie.

Et les jours s'écoulent, sans goût, sans envie mais ils sont là. La vie subsiste encore. Alors, lutter et avancer pour elle, parce qu'on lui doit, parce qu'on lui a promis, parce qu'elle n'a pas choisi et qu'au travers de nous tous, son cœur bat encore, ses mots réconforts résonnent, sa présence est palpable.

Elle est là, toujours, dans une chevelure blonde, dans un sourire espiègle, dans ce sang qui coule dans leurs veines, dans l'anneau porté autour du cou, dans la gentillesse qu'elle a su léguer, dans un bracelet, cadeau de l'au-delà.

Elle est là, dans chaque larme versée, lorsque l'on se sent désorienté. Elle nous guide, nous rapproche, nous lie, notre étoile, le berger de notre tribu des cœurs perdus.

Mais voilà que Septembre pointe le bout de son nez et que tout ce que nous avions enfoui profondément explose. Comme si avant, nous nous étions réfugiés dans le déni.

Parce qu'il y a des dates entourées et des projets qui ne verront pas le jour.

Parce qu'il y a des tenues qui seront achetées et qu'un petit bonhomme sera perdu dans une cabine d'essayage, car habituellement c'est sa maman qui le conseille et non pas son amie.

Parce qu'il y a le premier amour d'une adolescente qui ne sera pas confié.

Parce qu'il y a toutes ces choses, tous ces instants qui ne seront pas partagés.

Septembre… Ses premières fois douloureuses, cette maudite réalité qui rattrape…

Et pourtant, il faudra bien aller de l'avant malgré cette peine impossible à estomper.

 

Il y a des jours, il y a des mois que l'on aimerait gommer,

Et des personnes au fond de nous que l'on n'oubliera jamais.

  • Je découvre ton texte. Comment dire l émotion qui s estcemparee de moi ? Tu as fait naître ton.amie dans mon esprit..certes une esquisse, mais si belle. C est un petit miracle d émotions ! Bravo pour cette sensibilité littéraire et humaine !

    · Ago 8 months ·
    Couv2

    veroniquethery

    • Merci beaucoup Véro. Je suis contente de l'avoir fait naître dans ton esprit, car elle était exceptionnelle.

      · Ago 8 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Je viens de te relire, c ' est dingue comme les mots sont plus forts plus puissants que nous, ce texte vraiment tout est dit tout est propulsé expurgé en plein dans le visage, c fort de le faire c fort de le dire c encore plus fort de l'écrire tu es forte ade keep on

    · Ago 9 months ·
    P 20140419 154141 1 smalllll2

    Christophe Paris

    • Merci d'être venu me relire Christophe, c'est sympa. Forte, je ne sais pas, mais je m'accroche. La main muette a parfois besoin d'extérioriser le trop plein d'émotions et ne connait que l'encre pour le faire. Énormes bises, prends bien soin de toi.

      · Ago 9 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • ....au travers de nous tous, son cœur bat encore, ses mots réconforts résonnent, sa présence est palpable"

    Ade tu es venue sur terre pour nous rappeler à tous notre humanité . Tu nous le dis si bien, si joliment , même au coeur de la tragédie suprême qui nous vole jusqu'aux raisons de vivre.

    · Ago 10 months ·
    Mycjq3xv

    Christian

    • Que répondre à tes mots? Juste un Merci qui vient du coeur

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Tes textes émeuvent toujours autant et ta plume donne l'impression de faire couler des larmes en plus de l'encre.

    Prends bien soin de toi dans ce moment difficile.
    Gros bisous

    · Ago 10 months ·
    Avatar

    Olivier Bay

    • Que ça me fait plaisir de te voir Olivier. Des larmes oui, certainement plus que de l'encre... mais des larmes de fidélité et d'amitié sincère. J'espère que tu vas bien toi. Gros bisous (et énorme embrassAde :) )

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

    • Oui ça va bien. Je reste toujours alerté des nouveaux textes, ce qui me permet de faire un petit coucou ;-)
      Gros bisous et énorme embrassAde en retour <3

      · Ago 9 months ·
      Avatar

      Olivier Bay

  • Toujours une émotion si bien transcrite. Bravo.

    · Ago 10 months ·
    Cp

    petisaintleu

    • Merci

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Quel magnifique texte Ade !
    Encore.
    Toujours.
    Tout a été très bien dit déjà dans les commentaires précédents alors juste merci pour ces mots, ces pensées et ces belles émotions que tu inspires.

    · Ago 10 months ·
    Img 1097

    jireoparadi

    • Grand merci à toi, pour ta présence et ta fidélité. Touchée. Bises

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Mes yeux sont devenus humides à te lire, pourtant le soleil est là, dans le jardin les premières feuilles délaissent leurs branches. Ton texte est comme septembre, les pensées y tombent tranquillement comme les premières feuilles, comme si c'était depuis longtemps convenu et là je me révolte, c'est injuste…

    · Ago 10 months ·
    Avatar

    nyckie-alause

    • C'est vrai Nyckie, injuste c'est le mot. Un cap à surmonter et des plaies qui ne pourront jamais se refermer. Alors ouvrir en grand les yeux pour apprécier le bonheur lorsqu'il est là. Merci de ton passage ici.

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Suis totalement bouleversé tu as bien fait de le poser ce texte . ade je te souhaite le meilleur portes toi du mieux possible fais attention à toi, bises avec bras zautour !

    · Ago 10 months ·
    P 20140419 154141 1 smalllll2

    Christophe Paris

    • Merci à toi pour ta présence et tes mots chaleureux. Zénormes Bises zaussi

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Écrire chaque jour, une lettre aux étoiles,,, je t'embrasse,,,

    · Ago 10 months ·
    Byme

    Patrick Gonzalez

    • Je t'embrasse également Monsieur le Poète et Merci.

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • parce qu'il y a des départs qui forcent à rester Ade... en relais témoin de lumières, la tienne est belle et importante. Je t'embrasse doux. (...)

    · Ago 10 months ·
    18881739 269211236885591 3546487037871407471 n

    berenice-l

    • Merci, douces pensées et bises énormes

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Bon... je pleure... ton émotion ramène aux nôtres... à Sylvette, soeur de coeur qui n'a pas eu le temps d'avoir des enfants puisque partie à 20 ans... à Patrick, plus qu'un ami, frère de coeur aussi qui a laissé seule Marie et ses enfants et petits enfants... et puis les mots quˆl a laissés lui qui savait si bien écrire... des mots qui déchirent le coeur... je sais ces douleurs qui nous laissent amputé à jamais....
    je te fais un énorme câlin et de gros baisers d'amitié sincère... à toi qui a su être là quand j'étais dans la peine...
    Tu as mon numéro si tu as besoin...

    · Ago 10 months ·
    12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

    Maud Garnier

    • Il y a tellement de personnes qui souffrent... :( Il faut savoir prendre les petits bonheurs quand ils sont là, ce sont ces moments précieux qui nous aident à tenir le cap. Enorme calin et bisous à toi, soeurette de coeur.

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

  • Bouleversant ! Comme je comprends ce chagrin, comme je m'y retrouve puisque l'absente a laissé chez moi aussi trois enfants éperdus à qui l'on cache trop de pleurs sous des sourires...des enfants qu'elles ne voient pas grandir. Ah, comme ils ont grandi depuis neuf ans. Plus qu'une amie: ma fille.

    · Ago 10 months ·
    Louve blanche

    Louve

    • Emouvante, comme ton texte, cette superbe chanson de Louane. Je ne peux m'empêcher de pense à la maman de Maëlys, qui a perdu sa petite fille, voilà un an, dans des circonstances atroces. Ne sachant pas où elle pouvait être, elle lui dédiait cette chanson.

      · Ago 10 months ·
      Louve blanche

      Louve

  • La rentrée est dans ce cas présent, une bien jolie raison de rendre hommage t prouve ta belle fidélité à ta meilleure amie probablement ...elle serait fière de tes pensées, bises Ade

    · Ago 10 months ·
    W

    marielesmots

    • Merci beaucoup, oui tu as vu juste meilleure amie... Bises également, j'espère que tu vas bien.

      · Ago 10 months ·
      Ade wlw  7x7

      ade

Report this text