Soir d'accessoires

vegas-sur-sarthe

Il suffit de deux mots magiques


On est vendredi soir à moins qu'on soit samedi soir, c'est le jour des accessoires.

Qu'importe le jour puisque c'est soir qui rime avec accessoires.

Germaine n'a jamais été du matin alors que moi je suis de quand elle veut et aussi de quand je peux.

J'ai pris la pose traditionnelle du spectateur sur le canapé au moment où Germaine, accessoirisée débarque dans le salon.

Elle n'a jamais su me dire si c'est ses Louboutin ou le plug anal qui lui donne cette démarche mal assurée.

Les Louboutin on les a eues en solde – deux pointures au dessus – chez Emmaüs, là où j'avais trouvé ma pompe d'arrosage pour le puits.

C'est fou l'effet que ça me fait quand j'évoque ma pompe d'arrosage; du coup j'ai la verge en folie, raide comme la justice et madame a l'air ravie.

Pour le plug anal c'est du neuf, du rutilant et surtout pas en solde; on l'avait choisi ensemble – autant que ça plaise aux deux – avec le gros bijou qui brille au milieu même s'il est bien caché, mais un peu trop petit quand même car Germaine a du mal à le conserver en se déhanchant.

Le claquement des escarpins et ce plug qui échappe à son sillon fessier et qu'elle ramasse en m'offrant son cul sous le nez, c'est des trucs à me faire partir plus vite que prévu.

Alors je me masturbe mollement pour calmer le jeu.

Le proctologue avait dit que ça serait plus comme avant; ce jour-là Germaine s'était tassée sur sa chaise avec un soupir de découragement.

Le bel étalon prenait un coup de vieux pour pas dire un coup de mou.

Pour l'heure elle passe et repasse devant moi en me lançant des oeillades assassines; faudra pas que ça dure trop longtemps ces coups de langue sur ses lèvres.

Une fois c'est parti au plafond avant qu'elle ait eu le temps d'y goûter.

"C'est pas toi qui nettoie" avait-elle brâmé.


Les mains en soutien-gorge, Germaine pétrit ses seins et ses mamelons durcis par l'excitation, des seins en poire comme j'aime pas trop... mais c'est rédhibitoire – elle dit raidi-bite-oire – elle en changera pas.

J'écarte vivement les cuisses au moment où elle me tourne le dos pour s'asseoir sur moi.

"Encule-moi" râle t-elle.

"Hein?" J'ai du mal comprendre.

Il suffit de deux mots magiques pour vriller le cerveau des mecs et le reste.
C'est qu'elle aime ça Germaine, quand elle s'empale, c'est du nerveux, du sublime; je sais pas si elle a lu ça dans les bouquins ou vu ça à la téloche.

C'est comme la turlute, Germaine apprend vite.

Ce soir je n'y ai pas droit, juste une soudaine sodomie dans laquelle je suis surtout spectateur.

Le plug anal a fait son job. Je la sens ouverte à souhaît, limite béante et déjà ruisselante; je crois que ça vient de mon côté; en trois coups de reins elle aura à peine joui.


....


Germaine s'est retournée, le regard noir et s'agenouille entre mes cuisses.

Qu'est-ce qu'elle a de spécial cette dernière petite goutte pour que vous vouliez à tout prix la cueillir à la pointe de la langue?

Je me sens déjà ramollir... foutue prostate!

Germaine rajuste le plug entre ses fesses en râlant comme une bête; elle en veut encore.

Qu'est-ce que je pourrais bien lui offrir de plus? Des mots salaces?

Penser à ma pompe d'arrosage, une bonne pompe italienne qui vous remonte l'eau du fond du puits à trois mètres cubes par heure, une Siffredi-500!

Ca fonctionne, je bande à nouveau et Germaine en profite pour me mordiller le gland en me labourant les cuisses de ses ongles... et elle en a dix.

Le plug anal s'échappe une fois de plus; on ne le ramassera pas.

Germaine m'escalade, m'étreint, m'étouffe, me dévore et je jouis pour la seconde fois!

Une sensation qu'on avait oubliée tous les deux, du coup je suis son petit canard, son gros lapin, son sauvage caribou, son bonobo, son arche de Noé toute entière!

Germaine hurle son bonheur, demain on aura droit à la tronche en biais de la voisine.

C'est pas notre faute si les cloisons sont minces et que j'aime pas les plans à trois; trop vieille, trop grosse, trop moche... la voisine peut se brosser.

Germaine aurait bien aimé tenter l'expérience mais pour moi entre cette voisine et une poupée gonflable y'a pas photo.

Je me tourne vers Germaine :"Au fait on est quel jour?"

"Dimanche... pourquoi?"

"Pour rien"

  • J'adore cette histoire post prostate de chez Gardena, avec le bon raccord rapide. Un grand délire qui m'a bien fait rire ! :o)

    · Ago almost 3 years ·
    Gaston

    daniel-m

  • Hello Vegas, j'avoue que j'ai bien ri en lisant ton récit. J'adore le naturel qui s'évapore de tes mots et l'humour "nature" dont tu uses avec adresse et délectation visiblement. Bravo...Puis-je partager sur ma page facebook si'il te plaît?

    · Ago almost 3 years ·
    D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

    lyselotte

    • J'en reviens pas que la pensée d'une pompe d'arrosage te fasse bander...Où vont se nicher les fantasmes des zommes des fois ! incroyable !!!

      · Ago almost 3 years ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

    • Il est vrai que j'ai changé ma pompe d'arrosage mais pour le reste... c'est que du fantasme !

      · Ago almost 3 years ·
      Image0065

      vegas-sur-sarthe

    • Content de t'avoir fait rire Lyselotte mais contentons-nous de rire sur WLW seulement

      · Ago almost 3 years ·
      Image0065

      vegas-sur-sarthe

    • Pas de soucis Vegas. J'aime bien tes histoires. Je les kiffe même !

      · Ago almost 3 years ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

    • :))

      · Ago almost 3 years ·
      Image0065

      vegas-sur-sarthe

Report this text