Souffles d'encens

Francis Etienne Sicard Lundquist

Sonnet

Des bris d'incertitude au goût d'amande amère
Scintillent sous le sel d'une vague d'émail
Comme un chuchotement échappé d'un sérail
Où brûle une bougie au reflet éphémère.

Le vent brûle les yeux et comme une chimère
Déchire dans les cieux de la peau d'éventail
Pour couvrir le soleil d'un morceau de chandail
Qu'une ombre de satin à la boue agglomère.

Passe un ange sans cœur sur le sable glacé
Or les mots de la peur d'un cri scoriacé
Cachent déjà la nuit sous du velours de Gène.

Les portes du parloir se couvrent de serpents
Puis cèdent sous le poids d'un nain qui morigène
Devant tant de laideur en si chiches arpents.


Francis Etienne Sicard Lundquist@2018 short edition


Report this text