Souvenirs

azraelys

https://youtu.be/slvejIelzio

 Cloué au sein de cette hostile floraison,

Yeux clos, lèvres gercées et membres étiolés,

Les bourgeons de bonheur finalement déployés

Recouvrent d'un bouquet putride le « pardon ».

 

Les cheveux sales et les perles salées aux joues,

Les morsures de chanvres aux poignets bleus,

La douleur, une fois maquillée, devient éternelle.

 

Les jeux de mains au royaume des vilains,

Le cliquetis des bouteilles et des corps trainés,

Les mots réconforts aux sourires assassins.

 

Le fracas des murs, le claquement des genoux,

Les supplications étouffées, les regards mendiants,

Ancrés dans l'inconscient des garnements

Prisonniers, demain encore, de leurs garde-fous.

Report this text