Strates

Re Chab

Inspiration ce texte de SD ,- voir https://ecritscrisdotcom.wordpress.com/2019/02/02/un-jour-sans-mots-susanne-dereve/ -(et en rapport avec la découverte de l'homme de Tollund- actuel Danemark )

       

--

 Tout est immobile,
recroquevillé sur la lisière des temps .
           Ceux qui se sont égarés
          dans un gangue opaque
se sont accumulés en strates
de vase bleue et de tourbe.


        Peut-être trouvera-t-on
en creusant un peu,
le corps de celui qui a attendu,
dérobé à sa conscience,
ses mains recroquevillées
sur sa poitrine,


        essayant d'échapper
à la morsure du froid,
jusqu'à une nuit si longue
      qu'il espérait provisoire,
             mais qui n'a jamais fini .


Il faut prendre garde à l'errance
et la solitude ,
où de noirs oiseaux guettent
les jours qui défilent,
                      se précipitent
pour les boire et les déchiqueter dans l'ombre.


L'empreinte de la vie
peut être en négatif,
comme cet être momifié,
conservé presque intact
dans la masse compacte de tourbe brune,
une fois ses pensées soustraites au matin.


                Tout est immobile,
recroquevillé au long des temps ;
même les mots n'arrivent pas,
gelés comme des mots de souffrance
ne parvenant pas à se dire .


Ont ils aussi cette pesanteur
de vase bleue,
          cette immobilité de tourbe,
          cette noire dentelle
          de jours sans mots,
                 d'une voix sans timbre
lorsqu'on les sait inutiles ?


-

RC

  • beau poème qui me montre que les mots (ceux que j'y retrouve) n'ont de sens que celui qu'on décide de leur donner

    · Ago 6 days ·
    Photo

    Susanne Dereve

  • la disparition complète n'existe pas, n'est pas de ce monde. Parfois les flancs de montagnes, les falaises témoignent d'histoires multiples, immenses, géologiques ou microscopiques. Je pense aussi à Ötzi... les corbeaux l'ont certainement vu, mais ils ont laissé sa part au destin ; pourquoi ? Nous croyons pouvoir donner des réponses à tout

    · Ago 10 days ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

Report this text