sublime monstruosité de la nature

superheroes

habitée par ce rêve désertique, j'étais en quête de vérité, à la recherche du secret ultime. trompée par mon insolence, j'explorais en vain. petit être ignorant devant la suprême monstruosité de la nature, quelle fatigue. je ne peux saisir ses mystères, je préfère me taire. le silence éternel m'effrayait, il n'est rien à présent. je le sublime, entame une poursuite lyrique. la poésie est pierre philosophale.
Report this text