Suspension

minuitxv

J'ai longtemps pleuré sur les vagues de la nuit

Levé bien haut mes larmes comme on lève son verre

Le poing en suspension cherchant de la lumière

Au milieu d'un nulle part qu'on appelle l'ennui


Dans son œuvre, l'oubli

A gercé mes lèvres

Et voilé mes yeux

Saupoudrant du silence

Sur ma vie de mystère

Tirant la substance

De l'agonie d'hier

Enterré vivant

La veille de jours heureux


Lentement j'avance, les mains en avant

Pour éviter les coups, tout en sondant l'obscur

Trébuchant au hasard sur la faim du néant

Implorant le vide d'un possible azur.


« Au milieu de la nuit on y voit plus clair »

Cette leçon de vie, j'aurais préféré l'apprendre

De la bouche d'un sage plutôt que de celle d'un fou

Qui ne savait pas, qui n'a jamais su

Mais qui vivait plus haut que nous tous confondus.


C'est ainsi que j'avance

D'un pas hésitant et parfois de travers

Sur une trajectoire jamais empruntée avant

Fuyant le monde des revenants d'hier

Idéaliste et cruelle, avec la vie en sang.

  • Mon cœur a failli lâcher en vous lisant..La musique de vos mots, vraiment unique!

    · Ago 9 months ·
    Facebook

    flodeau

    • Je suis vraiment touchée que mon texte vous ait plu et que vous ayez pris le temps de me l'écrire ici! Prenez soin de votre cœur surtout :-)

      · Ago 9 months ·
      Kalvmxlw

      minuitxv

Report this text