Tes battements

azraelys

J'ai tourné ma vie dans tous les sens,

J'ai eu faim,

Je me suis rassasié ;

Début d'une errance.

 

J'ai lu des œuvres de vie,

J'ai assisté à la mort,

J'ai creusé dans les tombeaux

Et mes yeux ont fini en lambeaux.

 

J'ai ressenti

Ce que jeunesse a de plus flétrit.

J'ai bu

Ce que vieillesse a de plus fleurit.

 

J'en ai connu des gens,

J'en ai vu des cadavres ambulants,

Et ce n'est que dans le son

De tes frénétiques battements

Que les mécanismes de mon cœur

Se sont mis en marche.

Ce n'est que de nos âmes brisées

Et recouvertes de balafres

Que nous arrêtons, enfin, d'errer.

 

 

Report this text