Tes jours...

Jean Marc Frelier


Si le jour

ne se levait pas

à la place

je t'en raconterais

un autre des

plus mémorables

qui te verrait

sous tous les angles

faire de ses heures

ce que tu en fais

comme personne

de fête et de rare

si le jour

prenait la tangente

laissant la nuit

autour de nous

s'installer pour toujours

j'essaierais d'éclairer

avec des mots étincelants

l'angoisse insurmontable

de tes profonds silences

que tu t'y retrouves

au mieux comme

en plein jour

si demain

sans prévenir

nous faisait

vraiment faux bond

je ne penserais qu'à toi

à jamais perdue

dans l'ombre infinie

le coeur injustement

dépossédé de

sa substance les bras

ballants sans étreinte

juste assise là à m'écouter...


jean-marc frelier
22/11/2020 (ev)
copyright exclusif

Report this text