Tiamat

melkiahn

Depuis les profondeurs céruléenne de l'océan primordial

Les eaux noires du chaos déferlent dans le ciel pâle.

Le soleil implacable se voile dans une lutte sans espoir

Tandis que de sombres nuages se crèvent d'un sang noir.


Créant,

Tout ce qui est.

Détruisant,

Tout ce qui fut.

Constituant,

Tout ce qui sera.

O Tiamat, mère de la nuit,

Moyeu de la roue du destin,

Aube d'un cycle à jamais reproduit,

Tranche comme un vent assassin.


Comme le temps dépeint le récit du commencement

Les eaux noires du chaos submergent le terrain florissant.

Les montagnes se bruissent en poussière vers l'abysse

Alors que les forêts affamées d'un seul cri gémissent.


Créant,

Tout ce qui est.

Détruisant,

Tout ce qui fut.

Pensant,

Tout ce qui sera.

O Tiamat, mère de la vie,

Moyeu de la roue du destin,

Déclin d'un cycle artisan d'agonies,

Tranche comme un vent assassin.


Et quand l'ombre couvrira la terre entière,

Que le monde sombrera sous le joug délétère,

Viendra l'instant d'un démiurge oublié

Qui fendra de sa lame toute obscurité.


Mais jamais aucun ne saura de l'abîme infectée

Extirper la damnation ténébreuse et s'en délivrer,

Et lorsque sonnera l'aboutissement d'une ère défectueuse

A nouveau surgiront les flots de larmes ravageuses.


Créant,

Tout ce qui est.

Détruisant,

Tout ce qui fut.

Rêvant,

Tout ce qui sera.

O Tiamat, mère de la fatalité,

Moyeu de la roue du destin,

Rédemption d'un âge condamné,

Tranche comme un vent assassin.

  • que pouvais je espérer .. sinon te retrouver ...... Magnifique

    · Ago over 2 years ·
    000000

    insane

    • La roue du destin est inexorable...

      · Ago over 2 years ·
      B shub niggurath 500

      melkiahn

Report this text