Titanic (jeu).

Etaine Eire

Photo de : https://pixabay.com/fr/users/pixel2013-2364555/

Contraintes: pas plus de trente lignes, ne jamais utiliser le mot "mer" et placer au moins une injure du capitaine Haddock dans le texte.


Dans la plus grosse chocolaterie du monde avait été organisé un jeu pour gagner un voyage, en première classe sur le Titanic, pour le jour de la Saint Valentin. Midir, un gamin irlandais, s'empressa d'acheter un billet dans l'espoir d'emmener sa douce Étain sur le plus beau paquebot, de la décennie, à moindres frais. Le ticket d'or du jeune homme, à sa plus grande joie, fut tiré au sort.

Midir et Étain, main dans la main, montèrent à bord après avoir présenté leur billet gagnant à l'intendant. Celui-ci les regarda d'un air étonné, car les deux jeunes gens n'avaient rien à voir avec les clients habituels de la première classe. Les deux amoureux furent conduits, par un valet de chambre, jusqu'à leur cabine luxueuse. Ils vidèrent, avec empressement, leurs bagages afin de visiter ce monstre maritime de 52 310 tonnes.

Leur visite terminée, ils se dirigèrent vers le pont A, le pont-promenade supérieur, pour admirer l'océan qui s'étendait à perte de vue. Les deux jeunes adultes, tout à leur bonheur, ne se préoccupaient pas des voyageurs, bien guindés, qui les regardaient, avec un air de reproche, tellement ils étaient mal habillés. Midir, fol amoureux, enlaça Étain et l'embrassa d'un baiser langoureux au moment même que deux vieilles demoiselles arrivaient à leur hauteur. Les deux femmes, choquées, les insultèrent en les traitant de bande de jeunes effrontés.

Les deux entichés s'éloignèrent, en courant, des deux vielles rabat-joie. Leur course les emmena à la proue du bateau. Étain, qui avait une voix magnifique, entonna la chanson, de Céline Dion, My Heart Will Go On. Le jeune garçon, sous le charme, écoutait sa douce, le cœur battant à plus de cent à l'heure. Dans le paysage, se dressaient de gigantesques icebergs. Sur certains, on pouvait, même, y apercevoir des familles d'ours ainsi que des pingouins empereurs qui marchaient en file indienne.

Soudain, le bâtiment frôla un iceberg. Midir, ayant l'oreille fine, entendit que la coque se déchirait. Comprenant ce qu'il allait se passer, c'était normal puisqu'il avait un fort QI, le jeune garçon attrapa la main de son aimée et l'entraîna sur la banquise où ils furent accueillis par une famille de loup qui leur offrit l'hospitalité comprenant dans quelle merde ils s'étaient fourrés.

Report this text