Ton art et ton peuple

Laurent Cacciatore

À Chloé Sainte-Marie Souvenir des potlucks mars-avril 2011

Chloé, toi qui rassembles;

À qui la vie ressembles;

Souffre que je te condamne, pour une fois, ce soir,

Non seulement à donner, mais bien à recevoir.

 

Tu réunis cultures, artistes et spectateurs

Autour de sentiments qui viennent du fond du cœur :

L'amour de l'art, du beau, l'amour de ton prochain,

Avec qui tu partages, et partages sans fin.

 

Le partage, c'est l'amour, et l'amour, c'est la vie.

Et d'art, et d'amour, il faut jouir à l'envie!

Avec méthode, sans doute; avec passion, toujours.

Et c'est ce qui illustre le mieux ton beau parcours.

 

Ton art est si complet qu'il en est symphonique :

Musique, cinéma, écriture, poésie…

Ton art, c'est d'abord l'autre, tu en es héroïque,

Quand on voit, tant, pour tous, ce que tu as construit.

 

À Gilles Carle aussi, on pense évidemment,

À votre histoire si belle, pleine d'exemplarité.

Unis, vous resterez, pour toute l'éternité

D'un sentiment qui monte haut comme le firmament.

 

Parfois si contrastée : cheveux de feu, yeux verts…

Tu es d'abord femme de complémentarité.

Si humble et si célèbre, généreuse et prospère,

Si calme qu'on en oublie combien tu es pressée.

 

Pour ta vie et ton art, ce que tu communiques;

De cette manière profane, et même un peu comique;

Les artistes et ton peuple veulent te remercier.

Ce merci vient surtout de ton humanité.

Report this text