Tournez manège

James Px.

De plumes en mots

Corbeaux

Outrages du temps

Ont volé au passage

Mon ciel d'été

Ma libellule d'argent


Comme une roue tournante

Qui tourne tourne tourne

Sous des étoiles

Aveuglées par la neige

Qui tombe tombe tombe

Son manège de buis éternels

Se recouvre d'une pellicule d'ange


Perdue dans ce labyrinthe éphéméride

Rompra-t-elle le rhizome

Qui la greffe à l'indicible

Où son échelle à deux branches

S'appuie contre l'arbre dénudé

À ses poèmes déchirés


En-dessous du ciel froid

Brille une lumière d'hiver

Qui déplie l'air

À l'iris bleu


Je voudrais déconstruire ce silence

Les yeux en feu

Avec ma roche translucide


L'amour est la chose avec une clé

Report this text