Traqué : Chapitre 1

kayla_dreams


Je suis prostré et muet dans mon lit d'hôpital sous les draps et perfusé. Je suis dans cette chambre depuis une quinzaine de jours, selon le personnel médical qui s'occupe de moi et aujourd'hui, je suis censé quitter cet établissement de soin privé et indépendant. Cependant, je n'ai aucune envie de retourner à l'extérieur ni même de rester ici. Autant que je n'ai nulle part où me réfugier. La seule chose qu'il me reste, c'est la fortune de mes parents, la mienne, leur titre, leur rôle et leurs biens immobiliers. J'ai beau avoir refusé, que quelqu'un prenne en charge leur suite, je ne veux pas de ce rôle. Tout ce que je souhaite, c'est disparaître et être oublié à tout jamais. Mais de toute évidence, on n'a pas l'intention de respecter ma volonté. Certes, on m'a mis dans un établissement de soin privé et indépendant, mais je ne passe pas deux heures, seul. Je vois des médecins, des infirmiers, des psychiatres, des agents et collègues de Axel tout le temps. Ils ont qu'un seul objectif me faire parler de ces 1642 jours, mais je n'en ai aucune envie. Je veux simplement qu'on me laisse tranquille et qu'on m'oublie, définitivement. Je ne suis plus rien, je ne suis plus qu'une ombre et je veux rester dans le noir. Malgré ça, je dois bien admettre que l'agence privée, qui m'as libéré semble gérer et contrôler la folie médiatique par l'intermédiaire du représentant de l'image de cette agence.


__ Il refuse toujours de parler ? demande un homme à Axel en observant Adam, derrière une vitre extérieure à sa chambre.


Celui-ci est grand, rasé de près et il porte un costume, trois pièces de luxe. Il est élégant, raffiné, charismatique et séduisant. Il a un corps filiforme et efféminé autant qu'il est masculin. Il a les yeux bleu clair et de longs cheveux bruns, fins, soignés, entretenus.


__ Oui lui répond-il.


Quant à Axel, il est brun aux cheveux courts à la coupe déstructurée aux yeux verts avec une petite cicatrice fine sur l'œil gauche. Son visage est ovale et ses traits fins. Il est charismatique, carré au niveau des épaules, imposant, musclé et viril. Il impose le respect, l'inquiétude et la peur, mélangé. Autant qu'il n'inspire pas confiance aux premiers à bord.


__ Ton infiltration, celle de Andreas et de Tyler, nous ont permis d'obtenir des informations importantes et capitales mais sans son témoignage, elles ne valent rien devant un tribunal.


__ Je sais mais il va falloir qu'on soit patient. Il vient de sortir de l'Enfer et la première chose, qu'il a vu en sortant de cette cave après ces 1642 jours de captivité, c'est le cadavre de ses parents à côté duquel, il a passé ses jours sans même le savoir. Cela fait beaucoup sur le plan émotionnel pour lui et il est sous le choc lui explique Axel.


__ J'en ai conscience. C'est pour cette raison, que parler lui ferait du bien.


__ Il est sous ta protection, désormais et sa nouvelle adresse est à ton domicile. Tu parviendras, certainement à obtenir sa confiance avec du temps et de la patience. Il finira par se livrer à toi.


__ Pour cela, il faudrait déjà qu'il accepte ...


__ Je suis certain que tu auras les mots, Ethan. Tu es spécialisé dans la communication et tu es un orateur de talent, tu t'en sortiras très bien. Autant que tu es honnête, sincère à l'instar de d'autres personnes, qui sont aussi dans l'image et les médias termine Axel.


Il lui tape gentiment le haut de l'épaule et il lui esquisse un sourire avant de laisser Ethan, seul devant la chambre d'Adam. Il continue de l'observer quelques minutes avant de se décider à lui rendre visite. Il toque à la porte et entre. Puis il se rend, auprès de lui.


__ Bonjour, Adam. Je m'appelle Ethan Wheeler et je suis chargé de ta protection me salue et se présente t-il.


__ Je n'ai pas besoin, qu'on me protège... Je veux qu'on me laisse tranquille et qu'on m'oublie lui réponds-je, emmitouflé sous mes draps dans le noir.


Soit, le seul endroit, où je me sens bien et où je veux être.


__ Contrairement à ce que vous pensez, vous en avez besoin. Vous êtes désormais, un témoin protégé de notre agence.


__ Si c'était pour faire de moi, un témoin protégé, vous auriez me fait de me laisser dans cette cave... lui rétorque-je.


__ Je comprends que ce soit difficile pour vous mais vous pouvez me faire confiance, je n'ai pas l'intention de vous entraver ni de vous priver de votre liberté, retrouvée. Je vous demanderai, simplement de m'informer de vos déplacements.


__ Pourquoi je devrais vous faire confiance ? Et vous informez de mes déplacements ? lui demande-je.


__ Je viens de vous le dire, vous êtes sous ma protection et en tant que garde du corps est pour optimiser au mieux votre sécurité, il est préférable que vous veniez, vous installez chez moi.


__ Je suis fatigué ... Laissez-moi ... termine-je.


Ethan n'insiste pas et se rend à la porte de ma chambre avant de l'ouvrir et commencer à sortir.


__ Je suis désolé mais Adam, c'est endormi. Vous devriez repasser plus tard leur annonce Ethan en refermant, la porte de ma chambre.


Étrangement, le voir me couvrir pour éviter qu'on me dérange et qu'on me laisse seul me fait esquisser un très léger rictus sous les draps.


__ Oh... Eh bien, nous repasserons d'ici une heure ou deux. Espérons que cela lui fera du bien... lui dit le médecin.


__ Je l'espère aussi... lui confie Ethan.


Le médecin esquisse un sourire qu'Ethan lui rend avant qu'il s'en aille avec ses accompagnants. Suivi d'Ethan, peu de temps après qui se rend à la machine à café pour faire une pause. Il s'en prend et s'installe à une table. Il consulte ses E-mails et ses messages, un moment avant qu'un homme le rejoigne.


__ Bonjour, Ethan. Comment vas-tu ?


__ Je vais bien et toi, Leal ? lui répond et lui demande-t-il


__ J'ai connu des jours meilleurs mais je vais bien. Où en est Adam ?


__ Il refuse toujours de parler et il reste recroquevillé sous ses draps.


__ Tu as essayé de le faire parler en mettant sa chambre dans le noir ? lui suggère-t-il.


__ L'idée m'a traversé l'esprit tout à l'heure, pourquoi ?


__ Parce que je crois, qu'il est photophobe et que ce n'est certainement pas la seule phobie qu'il a développée durant ces quatre années. Certaines sont en train de se réveiller et d'autres sont encore en sommeil.


__ Qu'est-ce qu'il te fait penser ça ? Il a passé ses dernières années dans une cave les yeux bandés et attachés et à côté du cadavre de ses parents, qui ont été assassinés six mois avant qu'il soit, pris en otage. Il a subi plus d'horreur qu'il est possible d'imaginer. C'est normal que pour le moment, il se sente en sécurité dans le noir. Il va lui falloir du temps pour se réhabituer à une vie, normal et se réintégrer dans la société lui rétorque-t-il.


__ Non, Ethan. C'est plus compliqué que ça... Il est détruit et sa reconstruction ne se fera pas dans l'univers, où il a grandi. Il va falloir qu'il en change. Autant qu'il va lui falloir énormément de temps et à toi, beaucoup de patience et d'écoute. Mais toi comme moi, on sait très bien que tu ne pourras pas lui accorder cette oreille.


__ Je suis chargé de sa protection et pour l'optimiser, il va emménager chez moi. Je vais vivre avec lui, à partir de ce soir. Donc, je pense que peu importe mon emploi du temps, j'aurais le loisir de l'écouter quand il aura envie de parler et se confier.


__ Admettons qu'il ait envie de le faire et que tu n'es pas là. Il va s'adresser à qui ? lui fait t-ilremarqué.


__ Leal je sais que tu veux l'aider et que tu as des sens plus affûtés et développés que n'importe, qui, mais tu devrais rester en dehors de ça.


__ Pourquoi ? Parce que c'est l'ex petit-ami de mon frère et que tu ne me crois pas capable de dissocier leur ancienne relation à celle de confident que je souhaite avoir avec Adam pour l'aider.


__ Ce n'est pas aussi simple ... Son retour va bouleverser Nolan et le perturber ainsi que l'équilibre de son couple. Vous êtes jumeau, tu crois sincèrement qu'il ne découvrira pas que tu es en contact avec Adam et que tu lui caches quelque chose . Et même sans ça, il me succède. Il est très doué dans la récolte d'information et la lecture entre les lignes. S'il découvre la vérité, il va vouloir suivre l'affaire et elle va devenir personnelle ce qui va lui porter préjudice.


__ Tu sais aussi bien que moi que cela fait plus de quinze ans, qu'il me croit mort et que notre connexion gémellaire n'existe plus. Tout, comme je suis capable d'anticiper et contrôler, les émotions. Fais-moi confiance, Nolan ne saura rien.


__ Je vais y réfléchir... termine-t-il.


Il se lève sur ces mots et il met son gobelet à la poubelle avant de prendre un chocolat et se rendre dans la chambre d'Adam. Il toque à la porte et entre. Puis, il ferme les rideaux et plonge la chambre dans le noir avant de rendre auprès du lit d'Adam.


__ Adam, c'est Ethan. Je vous ai apporté un chocolat.


Je reste silencieux un instant et hésite avant de sortir de mes draps et m'asseoir dans le lit. Il s'approche de moi et il me tend le gobelet.


__ Merci le remercie-je en prenant le gobelet.


__ De rien. Je me suis dit, que cela, vous changerez de l'eau.


__ Et vous aviez raison.


Je bois une gorgée du chocolat qu'il m'a apporté et je l'observe en détail discrètement. Il n'y a pas dire, il est vraiment séduisant et charismatique. Si je l'avais rencontré avant je l'aurais, probablement séduit, mais aujourd'hui, je n'ai plus aucune envie à part, le fait qu'on m'oublie, définitivement.


__ Vous avez réfléchi à ce que je vous ai dit ?


__ Parce que je suis censé avoir le choix ? lui rétorque-je.


__ Oui. Cependant, il est préférable pour votre sécurité, que vous habitiez avec moi.


__ Le fond de vos propos est le même, peu importe la tournure de vos phrases. Donc, évitez de les manier les mots pour qu'ils s'adaptent à ce que vous pensez que j'ai besoin d'entendre parce que cela ne fait qu'entretenir une conversation stérile.


__ Je suis désolé, je ne voulais pas vous offenser.


__ Vous ne m'avez pas froissé. Simplement, vous avez déjà décidé de mon avenir sans me consulter. Donc, éviter de jouer les hypocrites, compatissants, je vous prie.


__ Ce n'est pas nous qui en avons décidé, c'est ceux qui ont mis un contrat sur votre tête. Nous, nous cherchons simplement à vous aider et à vous garder en vie. Nous ne sommes pas vos ennemis, mais vos alliés, ne confondez pas.


__ C'est bien ce que je dis, vous avez décidé de ce que vous présumez bon pour moi sans savoir ce que je veux.


__ Et qu'est-ce que vous voulez ? me demande-t-il.


__ Qu'on me laisse tranquille et qu'on m'oublie, définitivement. Si pour être ça, je dois mourir alors laissez les exécuter leur contrat, si c'est ce que le destin veut. Ne me protégez pas par contre mon gré pour que vous et votre agence, vous en tiriez une satisfaction personnelle parce que vous pensez faire quelque chose de juste lui réponds-je.


__ Adam, je sais que vous avez vécu un traumatisme important et je comprends mieux que personne ce que vous ressentez, mais ...


__ Non vous ne saviez rien ! Vous pensez le savoir avec votre psychologie à deux francs, mais c'est faux ! .... Vous ne pouvez pas comprendre et vous ne le pourrez jamais ! Donc arrêter de prétendre le contraire ! l'interromps-je et m'emporte-je contre mon gré, les larmes aux yeux.


__ Ne vous fiez pas aux apparences, Adam. Nous sommes différents des agences gouvernementales, secrètes ou non que vous connaissez et ont à rien en commun avec elles. Certains de nos membres comprenne mieux les victimes d'actes odieux et barbare qu'elles ne le pensent. C'est ce qui nous à permis d'acquérir notre indépendance du Gouvernement mondiale et si lui a confiance en nous, vous pouvez le faire aussi me rétorque et m'explique t-il.


Il regarde rapidement l'heure avant de continuer.


__ Je vais vous laissez médité là-dessus si, vous le souhaitez. Je repasserais plus tard...


Il se lève et il m'observe un moment malgré la pénombre de la pièce, qui me fait du bien. Je peux sentir la compassion et l'inquiétude sincère et véridique dans ses iris sur moi. Malgré ma colère, mon vœu et mon désaccord vis-à-vis du choix imposé par lui et son agence, je commence à m'interroger sur ces propos. Se pourrait-il que je me trompe, réellement sur son incapacité à comprendre ? Dois-je essayer de lui faire confiance ? Est-ce qu'il est vraiment sincère et honnête ? Est-ce que je serais capable de vivre avec lui, après ce que j'ai vécu ? Ou essaie t-il de m'embobiner pour mieux me manipuler et s'attirer mes bonnes grâces ? À vrai dire, je n'ai pas de réponse. Cependant si, je veux les trouver, il n'y a pas trente-six mille solutions. Pendant que je cogiter Ethan avait rejoint la porte de ma chambre et il l'avait ouverte.


__ Attendez... m'interpelle-je.


Il détourne la tête vers moi et attend que je poursuive.


__ Est-ce que vous savez quand, on me remettra mon autorisation de sortie ? lui demande-je.


__ Probablement après la visite du médecin et du psychiatre avec les infirmières d'ici une heure ou deux. Pourquoi ? me répond-il.


__ À titre informatif.


__ Je vois. Si, vous avez besoin de quelque chose entre-temps, n'hésitez pas à me faire, appeler et je verrai ce que je peux faire termine-t-il.


Puis, il commence à sortir de ma chambre. Je me mets à réfléchir, à toute vitesse sans trop savoir pourquoi et des mots ne tardentpas à sortir de ma bouche sans que je puisse les contrôler.


__ Est-ce que vous pourriez demander au médecin d'avancer sa visite pour que je puisse obtenir mon autorisation, rapidement ?


__ Est-ce que cela signifie que vous acceptez ma proposition ?


__ J'en ai bien l'impression ...


Je l'entends esquisser un sourire malgré la distance et il reste silencieux un instant avant de me faire part de sa réponse.


__ Je vais voir ce que je peux faire... À tout à l'heure.


Sur ces mots, il sort de ma chambre pour la deuxième fois et il referme la porte derrière lui.


Report this text