Un beau terreau

douxfoutropforever


Quelques émois

Issus de quatre pieds à terre

Des mots pour des gestes

Ou ce qu'il en reste ...


Des émaux en obélisque

Émus tels des aimants nus

Mus par des projets défendus 

Par tous les pores de ces peaux ...


Quelques tentatives de sortir de la glaise

De ce torride fourreau

Des formes indécentes

De graver dans le feu du souvenir

De mes mains gourmandes

Ce Présent si lointain ...


De la croupe aux lèvres

Il n'y a pas toujours très long ni loin

Nos si lentes et indolentes mains

Un jour s'uniront

Pour planter le décor

Dans ce beau terreau

Souverain.








Report this text