Un guerrier sans combat

Troma Oz

J'imagine mes deux mains

Tenant les épées de justice

Je me vois homme de bien

Le vengeur de vos supplices

Je fantasme des batailles

Je veux défendre le droit

Mais voilà ma faille

Je ne sais pas pourquoi

 

Je n'aime pas mon pays

Je ne suis pas fier de mes racines

Un drapeau sous les cris

Ne me donnera jamais bonne mine

Je veux garder mon esprit

Loin des guerres patriotes

Protéger la vie

Sans le bruit des bottes

 

Je suis un guerrier sans combat

Un chevalier sans quête

A qui pourrais-je prêter mon bras

Pour relever la tête

 

Je n'ai pas d'idéal

Pas de famille à protéger

D'incarnation du mal

De révolution à mener

Je veux une chose à défendre

Une chose à faire exister

Je ne fais qu'attendre

Assis sans bouger

 

J'entends ce qu'on me dit

Il y a des combats partout

Rien n'est jamais fini

Nous devons aller jusqu'au bout

Des tas de choses à changer

Pas toujours spectaculaires

Mais bien trop compliquées

Je reste à me taire

 

Je suis un guerrier sans combat

Un chevalier sans quête

Qui voudrait de mon bras

Pour relever la tête

 

Je me rêve en archer

Décocher des flèches vengeresses

Ma hache, ma lance, mon épée

Auraient une destinée funeste

L'arme qui sera mienne

N'est pas une arme à feu

Car ceux qui les tiennent

Sonnent toujours trop creux

 

Je n'ai pas de conviction

Pas d'opinion à partager

Je n'aime pas les religions

Dieu ne m'a pas intéressé

Je veux me battre pour plus grand

Je veux pouvoir être fier

Surtout pas pour de l'argent

Pas non plus pour de la terre

 

Je suis un guerrier sans combat

Un chevalier sans quête

A qui pourrais-je prêter mon bras

Pour ne plus baisser la tête

 

Mon énergie reste là

Dans mes fantasmes imbéciles

Mais à cette allure là

Je serai bientôt sénile

Je ne sens plus, je vois

J'ai perdu mes douleurs

Le guerrier sans combat

Cherche-t-il encore le bonheur

 

Et  le temps fait son office

Je me fatigue sans rien faire

Statiquement les années glissent

C'est l'affrontement que je perds

Grand chevalier sans foi

Pétrifié par la détresse

La seule épée que je vois

Est celle de Damoclès

 

J'étais un guerrier sans combat

Un chevalier sans tête

Qui aurait voulu de mon bras

Je ferme les yeux sur cette quête

 

Report this text