Un souffle d'air

M Minosa

Une suffocation, une brûlure dans la poitrine. Ce bourdonnement dans votre tête, il n'y pas plus d'air. Le corps se serre, se contracte, il se plie en deux: littéralement. Vous ne vous appartenez plus, vous tentez de reprendre de l'air, le faire rentrer dans vos poumons. Mais ils sont secs comme un désert, ils se contractent eux aussi. Votre corps n'est plus étendu, au contraire, il devient une sphère, une boule de détresse, votre voix tente d'appeler quelqu'un car elle sait qu'elle n'y arrivera pas sans une respiration commune pour l'aider. Elle est devient fiévreuse, si personne ne vient l'aider elle ne sait pas ce qui se passera. Une demande d'aide: " S'il vous plait", "quelqu'un". Mais aucun mot ne sort. 

Elle prend sa tête entre ses mains et l'eau salée coule sur son visage. Pour la première fois elle devra trouver le courage et la force de se calmer toute seule mais cela de longues minutes, elle avait l'impression d'entendre le tic-tac de sa montre résonner dans ses pensées. Ces minutes lui semblait des heures et enfin sa respiration devenait moins rapide, moins saccadée. L'air rentrait de nouveau dans ses poumons mais les larmes d'angoisse ne cessèrent pas pour autant. 

Le trou noir, puis un sommeil qui elle l'espérait, serait reposant. 

Report this text