Une aube, pour les moulins de tous les pays

Gabriel Meunier

Depuis 200 ans nous adaptons adaptons la nature ; pendant des millions d'années c'était l'homme qui s'adaptait. La conclusion est claire


flocofloc flocofloc

il était une fois
il était une fois un petit moulin
non pas un jouet
un tout petit moulin
haut perché sur le lit d'un torrent

il en prenait la force par des aubes
coupelles de bois
comme des mains taillées à la main
plongées dans le courant elles faisaient flocoflocofloc

au printemps
quand il y avait assez d'eau
une grosse pierre tournait sur le blé lentement
ample et long ronronnement témoignage d'un engagement
de la promesse de jours heureux veiller sur la naissance de la farine n'était pas rien

ce petit moulin n'était pas isolé
quelques frères agitaient aussi leurs agotiaux
et dans la vallée on entendait des flocofloc flocofloc partout
on entendait... ou tout au moins tant qu'il y avait de l'eau
car si le torrent venait à maigrir on attendait et on se faisait petit



Maintenant à Jajce (Bosnie) les cars de touristes s'arrêtent pour photographier ces témoins d'une culture d'adaptation à la nature, disparue.

Sur le dernier fleuve sauvage de la proche Albanie fleurissent projets de barrages-béton, turbines et lignes à haute tension.

De très grands "jouets", qui adaptent la nature à nos caprices.

  • Que faire ?

    · Ago 3 days ·
    Coquelicots

    Sy Lou

  • Ce qui est le pire c'est de se rappeler qu'en 88 la plupart des sources dans les villages, on les buvaient avec délice, une eau gratuite sans peurs et sans reproches….la vie! ;0(

    · Ago 5 days ·
    Facebook

    flodeau

  • L'anergie hydroélectrique, ... c'est écologique ! (sauf pour les saumons et les anguilles) :o)))

    · Ago 6 days ·
    Gaston

    daniel-m

Report this text