Vanités

Susanne Dereve


Grinçantes  vanités

Rose Klein  ciel d'Orange

Vert été


Le vert mousseux  d'un petit val

où s'éveille un étrange dormeur

étourdi  de ce monde à genoux penché

sur son sommeil                   


La mort    ce n'est plus deux trous rouges

au côté

mais une fleur vermeille   étoilant sa chemise

un vénéneux baiser
           

    
Cet autre

tendre pastel parcheminé

passe muraille de printemps

suaire silencieux où remonter le temps


Cet autre encore   espiègle

semé de fleurs champêtres

la mort en embuscade comme un masque  festif  

 

et celui-là   damné 

qu'entraîne au son des fifres

la belle Baladeuse

 

Grinçantes   vanités

Vert chartreuse    ciel d'orage

Rose thé

 


Illustration : Denis Laget - Vanités 


https://ecritscrisdotcom.wordpress.com/le-partage-de-susanne/exposition-denis-laget/


  • Bien écrit...

    · Ago 9 months ·
    Coquelicots

    Sy Lou

  • L'association des fifres à la mort me parle

    · Ago 9 months ·
    Photo 1 orig

    Alain Balussou

    • un masque de Carnaval sur une musique baroque ...

      · Ago 9 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

    • ...le grand oxymoron, la fête et la mort

      · Ago 9 months ·
      Photo 1 orig

      Alain Balussou

    • la vie est faite de contradictions , la mort ça doit bien être pareil...

      · Ago 8 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • magnifique

    · Ago 9 months ·
    Dscn0440

    Jaunie



  • A la façon qu'a la lave furieuse
    de remplir, lors d'éruptions
    toutes les dépressions
    du paysage, les parties creuses
    mais de contourner
    les parties saillantes, les rochers ;

    Imagine donc, un nappage,
    consciencieux de la toile,
    où le peintre applique la couleur,
    masque ce qu'il ne faut pas voir:
    est-ce une erreur
    où le dessein est-il trop bavard ?

    La pâte est épaisse
    s'aplatit sans grâce,
    collante en surface .
    Elle contourne un obstacle et paresse.
    autour d'un crâne aux orbites sombres
    sur les rose et verts, comme décombre.

    Un sujet peu avenant, et très passé,
    somme toute, assez morbide
    au rictus et aux yeux vides :
    cette tête a donc pensé
    ( pourrait-on dire )
    on l'entendrait presque rire.

    Celui qui prépare les semailles
    a trouvé cet objet lisse:
    Une vanité, la calotte glabre
    restes d'une danse macabre
    - champ de bataille
    et cicatrices ...

    RC -

    · Ago 9 months ·
    Another flying machine     ( zouing machine)

    rechab

    • Un sujet peu avenant, et très passé,
      somme toute, assez morbide
      au rictus et aux yeux vides :

      beau rictus !

      pour la matière , ce que j'aime cette épaisseur sensuelle de la peinture

      · Ago 9 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • Effectivement je n'avais pas vu le Dormeur du val chez Denis (Laget), ni le rose Klein. Bien !

    · Ago 9 months ·
    Philippe effect

    effect

    • peinture ou poésie ... une auberge espagnole .. merci au peintre de susciter des rêves (même macabres)

      · Ago 9 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

Report this text