Verbes et adverbes

arthur-roubignolle

Verbes et adverbes.


Etant un ancien cancre diplômé de la Sort-bobonne. Je suis bien placé pour vous expliquer un peu ce que sont les verbes, les adverbes, les imberbes et même les proverbes...

Ceci-dit, s'il y en a qui sont anti-verbes ici, qu'ils le disent tout de suite et sortent immédiatement de ma page, ils n'ont rien à y faire !

Les verbes, c'est pas facile, comment les accorder ?

Il est bien plus facile d'accorder une guitare qu'un verbe comme « savoir » par exemple.


A l'imparfait du subjonctrif présent le verbe « savait » s'écrit par exemple « Encore eut-il fallut que je le susse. »

Oui d'accord, mais qui ? Qui faut-il donc qu'il susse ainsi ?

A la première personne du pluriel le verbe savait s'écrit « que nous sussions ! »

Ah ben voilà qu'ils s'y mettent à plusieurs maintenant, c'est du propre !


Passons à un autre verbe si vous voulez bien, le verbe savait (ou savoir) est bien trop dégueulasse...


Passons au verbe Taire si vous voulez bien (et si vous ne voulez pas, c'est du pareil au même!)...


Le verbe Taire est un verbe que l'on prononcera le plus bas possible, presque à la limite du chuchotement...

Il est spécial comme verbe lui aussi, parce que par exemple, au subjonctif de l'indicatif passé ça fait : « Tu te tus ! »

Hola ! Pas si vite, ne te supprimes pas tout de suite et finit ce texte avant de te tuer s'il te plait !


Donc, il faut que tu te tus, mais si tu te tus, (et si vous vous tûtes aussi), et je me tue à vous le dire, comment veux-tu mettre ton tutu ?


Voyons voir maintenant le verbe Boire (ou picoler, autre nom du verbe boire).

Conjugaison au conditionnel présent : Je boivrais, tu boivras, il boivira. Nous boivrons (rouge) ? Vous boivrez (sel). Ils boiviront...


Conjugaison au passé du futur (simple) : que je boivira, qu'il boivira etc...


Conjugaison au passé décomposé : nous bûmes, vous bûtes... Exemple dans une phrase : «  nous bûmes dans la boum et nous butâmes sur une butte en sortant de la boite... »


On le voit, l'utilisation des verbes dans la langue française n 'est pas simple (surtout avec moi!).


Voyons voir maintenant le verbe épater.

Conjugaison au... allez au hasard, futur conditionnel présent : Je m'épata, tu t'épata, il s'épata. Nous nous épatâmes, et, (attention, là il a un piège à la seconde personne du pluriel) : vous vous épatâtes !

Eh oui bande de patates, vous vous épatâtes à éplucher les patates !


Bon, je vais arrêter là cette leçon parce que ça fait déjà beaucoup de choses à intégrer pour vous...

Dans une prochaine leçon, nous aborderons (au sabre d'abordage bien sur), le verbe pouvoir avec toutes ses variantes : je pue, tu pue, ils putent, vous putent...


Tiens, ça me fait penser qu'il faut que j'y aille moi... aux...

(mais bon faut-elle encore qu'elles le sussent que j'y allasse...)

Les langues c'est difficile de toute façon...


Mais j'oubliais, qu'est-ce qu'un adverbe ?

C'est facile, c'est un mot, tu rajoute « ment » à la fin. L'adverbe est au verbe ce que l'adjectif est au mot, ce que Roux est à Combaluzier et ce que Tintin est à Milou...

Exemples : adverbe de coiffeuse = coiffeusement. Adverbe de sans doute = sans doutement. Adverbe de souvent = souventement. Adverbe de con = condiment. Etc...


A noter que les écrivains d'aujourd'hui utilisent bien trop les adverbes. Les Marc Lévy, Nothomb, Gavalda et consorts les emploient à tort et à travers, leurs romans sont truffés d'adverbes à chaque page, ce que ne faisaient pas nos auteurs classiques, qui les évitaient soigneusement, et finalement c'est assurément et littérairement parlant, plus intéressant.

Malheureusement, nos auteurs modernes, concrètement, ne sont qu'un tas de fainéants !

  • Pour ta prochaine chronique, je te propose de traiter verbes et Abwehr, histoire de voir si ton humour se décline en allemand.

    · Il y a 5 mois ·
    Cp

    petisaintleu

  • ESSAYER, verbe du 1er groupe, mais dernier de sa classe. Au subjonctif présent « que j’essaie » pour la langue, mais « que j’essaye » pour toutes les mauvaises langues, journalistes compris. VOIR est pas mal non plus. « Il faut que je voye, pour que je voie » erreur tolérée si on est issu des citées et atteint de cécité verbale. Bref, la correspondance des temps n’empêche pas la correspondance épistolaire, il vaut mieux faire des fautes grammaticales que fauter avec sa sœur sur le lit conjugal pour peu que les parents « soyent » partis. :o))

    · Il y a 5 mois ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

    • Ou fauter avec sa grand-mère :)

      · Il y a 5 mois ·
      Fck kerze 1

      Edgar Allan Popol

    • Oh, my God ! I’m choqued !

      · Il y a 5 mois ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • Merci de ces précisions grammaticales plus sérieuses que les miennes. Bon, concrètement, faut écrire que j'essaie, ou que j'essaye ? Enfin, vivement que le français soit remplacé définitivement par l'anglais, ça résoudra tout! Bon ça va, on écrit déjà sur un site francophone qui s'appelle We Love Words, c'est un bon début...

      · Il y a 5 mois ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

    • Le mieux c'est de ne pas essayer d'essayer dans la vie mais de tout tenter. :o))

      · Il y a 5 mois ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • On dit "je tente" :)

      · Il y a 5 mois ·
      Fck kerze 1

      Edgar Allan Popol

  • Il manque le verbe croiver présentement dans la galerie ?

    · Il y a 5 mois ·
    30ansagathe orig

    yl5

    • Un oubli, regrettable car c'est un verbe que j'appris dès l'âge de six ans et que j'utilisais fort souvent...

      · Il y a 5 mois ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

  • « Encore eut-il fallut que je le susse. » <<< va expliquer ça à Kévina ! ... lol

    · Il y a 5 mois ·
    Gaston

    daniel-m

  • il aurait fallu que vous bussiez un peu moins pour ne pas vous épater sur le conditionnel de boire... Cela n'étant pas tu ni à toi, vous en épaterez quelques uns

    · Il y a 5 mois ·
    Cavalier

    menestrel75

    • Que vous tinssiez de tels propos, m'offenserait presque, heureusement, je ne m'en offusque point. Sachez, jeune et sobre impertinent, que s'il avait fallut que j'eusse bu tout ce que vous me prêtez... Nous n'aurions pas pu écrire ce texte, étant donné que nous en eussions été bien incapable...

      · Il y a 5 mois ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

    • Que vous teniez de tels propos m'offenserait presque. Heureusement, je ne m'en offusque point. Sachez, jeune et sobre impertinent, que s'il avait fallu que je busse tout ce que vous me prêtâtes... Nous n'aurions pas pu écrire ce texte, étant donné que nous en eussions été bien incapables.

      · Il y a 5 mois ·
      Fck kerze 1

      Edgar Allan Popol

    • Tu me remercieras plus tard, haha

      · Il y a 5 mois ·
      Fck kerze 1

      Edgar Allan Popol

  • Comme j'aurais aimé t'avoir comme professeur de français, cela aurait été tellement plus amusant la grammaire, la conjugaison, avec toi Arthur !!

    · Il y a 5 mois ·
    Louve blanche

    Louve

  • Ah c'est bon de lire un texte aussi beau que notre feu Boby le fut ! (en ce moment je ne publie pas... santé qui cloche... Mais à plus !)

    · Il y a 5 mois ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

    • C'est d'autant plus honorable que tu continue à nous lire. Bon rétablissement ! (rétablissement, adverbe de rétablis...)

      · Il y a 5 mois ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

  • Pas logique : je me tue à te le dire.
    Si tu t'es tu, comment veux-tu me le dire, connard ?

    · Il y a 5 mois ·
    Fck kerze 1

    Edgar Allan Popol

    • Ah oui c'est vrai ça, bravo Edgar d'avoir souligner (avec ta sagacité habituelle) cette incohérence

      · Il y a 5 mois ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

Signaler ce texte