Vertige

Susanne Dereve


Est-il le même celui du trapéziste

qui se balance sans filet

dans le faisceau des lampes 

                                 

Je le vois qui s'élance au-delà de la toile

du chapiteau doré

 

Jeter les mots comme une pluie d'étoiles

comme un voile d'été

 

sans savoir s'ils atteignent la sciure

la piste  ou les chevaux

 

et s'ils délivrent du fardeau d'être

cloué au sol

comme un Pierrot de gaudriole

 

qu'on vous  jetterait  en pâture

tandis que là-haut s'aventure


un  funambule aux pieds légers

dont les mots jouent à pigeon vole




Illustration :  R Roure (équilibriste)

 

Signaler ce texte