Vois

minuitxv

La sirène de l'au-delà vibre d'heures sombres

Je m'endors sur sa dentelle noire, comme une ombre

Les danseurs empreintent le sol de leurs corps qui se confondent

Elle chante, ils dansent, je

Report this text