Me voici une

poulpita

Welcome back...

J'avais perdu mon je.

Il avait fondu. Entre les tourbillons des autres, les sombres écumes, passées et revenantes.

J'avais perdu mon je.

Il trainait, penaud, derrière moi. Bringueballé. En laisse. Pointillé. Recoiffé parfois. A la merci du premier venu.

Il s'était morcelé. A force d'être piétiné.

Il s'était recroquevillé. A force d'être ignoré.

Il était devenu sec. A force d'être sous le cagnard.

Et puis on m'a dit.

Je, est au centre. A l'aplomb du cœur. Là. Léger.

Je, suis au centre.

Nous voici un.

Me voici un.

Me voici une.

 

Report this text