Aime ce qui te nuit mon ami

David Ralin

Tu ne seras plus ma belle,

Peine luisant au glaive

Au noir charnel des corneilles

Qui exhument le ciel.

A l'écume des brumes

Où se nait la gangrène,

De la pucelle

Qui du jour au lendemain,

Ayant gouté au miel du sein

S'affranchisse en putain,

Pour ton bien venin,

De vie de jouvencelle.

Les nuages gris nourris

De cette pluie qui sourit,

Engourdissent l'esprit

D'un paradis à l'agonie,

Aime ce qui te nuit mon ami.

Ce parfum, ce prénom

Ce démon qui t'enterre,

Erre de prières en misères

A gravir le ciel,

Où le vent me portera à jamais

Le nom de marié

Pour me noyer figé,

A respirer l'air de forêts.

CETTE FIN

Parfum du sapin,

Au gout du chagrin,

Vers le plus long chemin,

Au bal des feux follets

Ceux qui sont prêts à trinquer

A celle qui donne un sens à la vie,

Celle qui ne cessera pour l'éternité,

De te faire pleurer.

Report this text