Aski

wikprod

Salut, Aski.

Aski escalada le rocher moussu qui surplombait le chantier. Ses pieds nus laissèrent des empruntes humides dans la mousse fraîche.

- Hé bien, que vois-tu ?, lui parvint la voix éraillée de sa grand-mère quelques mètres plus bas.

- Attends, 'ma, attends.

La jeune fille se dressa sur le rocher. Portant les mains en visière, elle sillonna du regard le chantier. Rien, trois fois rien, et surtout pas d'humains. Une grue abandonnée, quelques blocs de bétons, les fondations muettes de futurs bâtiments... Des corbeaux et des rats, des cafards et des fourmis; rien, trois fois rien sous la lune endormie.

- Alors ?, demanda de nouveau sa grand-mère.

Aski dés-escalada prudemment la structure. En bas, sa grand-mère l'attendait  avachie dans le caddie de supermarché qu'elles avaient récupéré quelques instants plus tôt. Les jambes repliées sous elle, les bras ballants, la vieillarde ressemblait à un tas de viandes froides entassées pèle-mêle dans une cage en métal.

- Y'a personne sur le chantier, ‘ma. On va pouvoir t'y laisser, marmonna Aski en se frottant les bras et le torse.

L'aurore était fraîche. Mère lune avait lâché un manteau froid et humide sur la ville et la jeune fille frissonnait. A moins que ce ne soit le plan de ‘ma qui lui déclenche ces frissons. Le plan de 'ma, le dernier plan, son dernier plan. Aski avait toujours un peu la frousse des plans de ‘ma, alors le dernier, n'en parlons pas !

- Parfait !, dit la vieillarde en farfouillant son sac en peau de voiture. On va y pénétrer alors, mais avant, mets ça !

‘Ma produisit deux paires de lunettes de cinéma, celles pour voir les choses en 3D filmées en 2D de nouveau en 3D. C'étaient des versions spéciales, celle d'un film pour enfants avec des super-héros de toutes les couleurs sculptés dessus. On avait enlevé les verres pour les remplacer par des petites mires de télévisions, et colorié les yeux des super-héros au feutre noir.

- Qu'est-ce-c'est, ‘ma ?

- Un trompe œil de verre, les caméras aiment pas ce genre d'artefact. Elles fermeront les yeux à notre passage comme ça. On n'est jamais trop prudent, gamine.

Aski haussa les épaules et chaussa les lunettes. Tout ce que voudrait sa grand-mère, pour peu que cette nuit se termine le plus vite possible.

Elle souleva une tôle de la clôture qui s'écarta en grinçant. Un chat noir s'enfuit à l'abri des ombres. Le caddie avançait cahin-caha sur la terre pleine de gravats. Souvent, ses roues se coinçaient dans des ornières, agitant follement sa passagère.

- Aïe, fais gaffe, tartine ! Aïe ! Là-bas ! Là-bas, cria ‘ma en tendant un long doigt osseux et crochu comme une vieille branche vers un endroit du chantier. Dans cette fosse, vite !

Aski prit la direction indiquée par ‘ma. Quelques instants plus tard, la jeune fille à moitié nue au corps peinturlurée et la vieillarde dans son caddie surplombaient la fosse, piscine vide de terre couverte de plastique.

- Hé ! Qu'est-ce-que vous faîtes ici ? Le chantier est interdit au public, même en pleine nuit !

La voix d'un homme, l'odeur d'un homme... Et le grondement d'un chien. Aski se retourna. Le gardien de nuit leur faisait face, tenant son chien grondant en laisse. Merde, elle ne les avait pas vu... Elle ne s'embarrassa pas à répondre à l'homme. Sortant un magazine de sa besace, elle le jeta au sol. Il s'ouvrit comme prévu sur la page centrale.

- Qu'est-ce-que c'est ? Playboy août 1969... ? Qu'est-ce-que tu veux que je fout...

Il y eut un déchirement, le papier se froissa, le magazine trembla. Aussitôt, la playmate de la page centrale en robe de papier jaillit de sa prison chromatique et fondit sur le pauvre garde sans défense, dans un brouhaha de papier froissé.

- Au mois d'août, j'adore nettoyer ta voiture avec de la mousse, pût-on l'entendre dire.

Le chien maintenant, pensa Aski. Elle se retourna vers le molosse. Elle le regarda quelques instants dans les yeux, et se mit à grogner.

Qu'est-ce-qu'il y a, dit-elle, t'as un problème ?

C'est que... Mon maître, tout ça, j'dois le défendre, machin... Euh, madame...

T'as pas autre chose à faire ? La cabane, par exemple, ouvrir le placard, récupérer les croquettes... Chier un coup dans les chaussures du chef de chantier qui te donne des coups de pieds ?, aboya Aski. Ou alors, tu peux continuer à faire ton travail..., dit-elle en déployant ses doigts dans un craquement d'os.

Ah ouais, ah ouais c'est pas con. Ouais j'aime bien ça, ouais j'vais l'faire, franchement c'est une super idée, j'vais l'faire puis j'vais partir très très loin pour vous laisser tranquille, en tout bien tout honneur, respect tout ça, j'irai p't'être même me lécher les coui...

Barre-toi, conclut Aski.

Le chien s'enfuit ventre à terre.

- Bien, reprit 'ma. Maintenant qu'on est enfin tranquilles, fais-moi descendre là-dedans, tu veux bien ? Et quand je serais au fond, tu actionneras la machinerie, vite ! Le soleil ne va pas tarder à courir après le cul de la lune.

Aski sortit ‘ma de son caddie et la descendit dans le trou. Là, elle l'allongea à même le sol, sortit le cadavre sec de ‘pé que ‘ma avait réduit en poupée-relais et l'installa sur ‘ma.  ‘Ma fixait la lune, ‘pé était bloqué entre ses seins, tout était prêt. Aski allait sortir de la fosse quand ‘ma lui posa une main sur l'épaule.

- Gamine, dit-elle. Je crève ce soir. Tu seras la reine de la ville désormais, la Dernière Sorcière de l'Occident, tu sais ce que cela implique, n'est-ce-pas ?

Aski se leva. Elle enleva les lunettes 3D et laissa l'éclat lunaire de jouer dans ses yeux vert-de-gris-de-bleu-de-jaune-et-d'or. Elle laissa le vent du matin soulever  les mèches épaisses de ses cheveux gras où pendaient milles perles, tickets de métros, puces de cartes magnétiques et autres colifichets. Elle laissa la douceur sélunéenne baigner son corps nu mouillé de rosée. Elle laissa sa silhouette s'étendre encore, encore et encore et se découper dans la lune immense, gargantuesque, dont son ombre vola un quartier ; elle laissa ses seins menus, tout en tétons, pointer vers les étoiles ; un éclat farouche se peint sur ses traits, sur ses mâchoires prognathes, son nez busqué.

- Oui, ‘ma. Je sais ce que ça veut dire.

Aski sortit de la fosse, courut jusqu'à la bétonneuse qu'elle actionna de trois coups de clefs à molette et d'une bordée d'injures entendues sur un chantier.

Quelques instants plus tard, ‘ma était coulée dans le béton frais, et la future Grande Banque Centrale de Ville connaissait son nouvel esprit résidant.

Aski eut un bref sourire, et la Sorcière de l'Occident disparut dans les balbutiements du jour nouveau.

Report this text