Belle à gratter

wikprod

*dans la limite des stocks disponibles

Ça y est.

Ça gratte encore, dans le lit.

Et moi, je m'inquiète pas mal. Ça fait un bout de temps que bébé se gratte. Enfin, pas si longtemps que ça, mais, suffisamment pour que je commence à flipper. Les plaques rouges ont commencé à apparaître il y a quelques semaines déjà, au début de tout ça en fait, au début de notre… Enfin bref, au début.

Bébé se gratte, et moi j'm' inquiète.

Je me demande comment ça va, pour bébé, en ce moment, dans la vie, dans sa tête, dans les p'tits mondes qui gravitent autour de son visage d'ange. Je veux dire, dans le monde de son taf déjà, y'a un milliard de trucs à faire, tu vois, c'est un peu comme une montagne de machins chiants, de machins lourds et collants, de machins qu'y faut s'occuper avant qui pètent, qui dégénèrent, mais une montagne liquide, que te déferle dessus, genre, une grosse vague et tout qui t'domine d'toute sa hauteur, sa grandeur. Et toi, tu peux rien faire. Toi, t'es pris dans l'ombre du déluge, tu peux juste mesurer l'ampleur de la merde qui t'arrive sur la gueule. T'as plutôt intérêt à savoir nager, ça ouais.

Puis dans l'monde de ses sentiments, dans la petite planète rose de son jardin secret..., je sais pas, ça doit pas être super facile non plus, pour bébé, enfin, je pense… Bébé elle a un paquet d'trucs à gérer, puis Bébé elle est gentille, elle est belle, elle y pense trop, elle veut être bien avec tout le monde, alors Bébé...

Alors du coup, quand les démangeaisons ont commencé, je me suis souvent demandé, si tout ça n'était pas lié... Mais, c'était p't'être les punaises, les toutes p'tites punaises, ou les moustiques, les tous p'tits moustiques, alors du coup, j'ai tout nettoyé, j'ai tout soulevé, j'ai tout aspiré, tout ventilé, tout aéré, mais j'en ai plus vu aucuns, ni aucunes, ils ont tous genre, disparus, et puis moi j'ai rien, pas d'piqûres ni rien, alors, pourquoi Bébé se réveille avec des plaques rouges le matin, hein ?

J'espère vraiment que Bébé va bien. Je la vois s'gratter, le matin, je la vois s'gratter, dans la journée, je la vois s'gratter, sous la douche, sous les draps, sous ses vêtements, dans la nuit, dans le vent, quand elle dort, quand ses paupières s'agitent, dans l'trouble de son sommeil… Merde, j'espère vraiment qu'Bébé va bien ! Qu'est-ce-que je peux faire, moi ? 'tain, je sais pas, je sais pas, alors Bébé, je la prends dans mes bras, Bébé je l'aime, je l'aime, et je lui dis que j'l'aime, j'l'aime, et j'espère vraiment que Bébé va bien.

Mais cette nuit, j'dormais, et Bébé dormait, et je la sentais s'gratter, je la rêvai s'gratter.

Gratte, gratte, gratte, bébé se gratte, gratte, gratte, gratte, les ongles raclent, gratte, gratte, gratte, plus ça gratte et plus ça gratte, gratte, gratte, gratte, plus tu grattes et plus tu grattes, gratte, gratte, croc… Crac.

Je me réveille, merde, quelque chose d'humide, merde, quelque chose d'odorant, putain de merde, de collant, de poisseux, quelque chose coule entre nos draps, entre toi et entre moi, chier...

J'allume la lumière. Bébé me regarde comme un nénuphar dans sa mare, de sang, Bébé me regarde, de ses grands yeux verts, de ses grands yeux bleus, Bébé me regarde et Bébé me sourit et je vois sa peau, et je vois sa chair, je vois ses organes sombres comme des fruits éclatés, et le blanc de ses os, et le blanc d'ses tendons. Gratte, gratte, gratte, cette nuit, bébé s'est grattée jusqu'à satiété.

Elle me regarde, elle me sourit. Elle fouille dans sa chair, elle fouille sous sa peau, elle sort de ses doigts, aux ongles retournés, deux petits morceaux de papier doré, qui dépassaient de ses côtes ajourées. Elle les regarde, les tend d'une main, en me disant :

« Regarde Bébé, regarde Amour. J'ai gratté, on a gagné, un voyage, tous frais payés, dans un pays ensoleillé ! »

Report this text