Biographie d'une inconnue

pinocchio

Événements traumatisants

Elle se souvenait de ses vêtements. Un pull jaune délavé, un pantalon bleu jean, des baskets noires. Elle ne se souvenait pas de son visage, ne l'avait pas vu, regardé non plus. Elle regardait la route, mangeait les mètres qui venaient à elle. Elle pédalait, vite, sans compter les secondes, affolée.

Rien d'autre que la peur ne la possédait. Elle l'avait entendu, quand il l'avait fixée, marchant à sa hauteur. C'était au téléphone qu'il était, lorsqu'il parlait d'elle. " Petite fille blonde, vélo blanc à fleurs roses." C'était-elle. Son vélo était blanc avec des fleurs roses, elle était blonde. Lorsqu'elle avait accéléré, lui aussi avait mené plus fort sa cadence.

Une fois, une simple fois, elle s'était retournée pour voir où l'homme se trouvait. Malheureusement pour la petite fille, il s'était mit à courir, rangeant son téléphone. La maison de l'enfant n'étant pas loin, une goutte d'espoir s'efforçait de repousser la peur encrée en elle.

Elle jeta son vélo à terre et couru jusqu'à sa maison, appela sa mère, apeurée. Par la fenêtre, elle voyait l'homme au téléphone, faisant semblant de passer par là. De loin, elle l'entendait dire " Je l'ai loupé ".

Plus tard, sa mère, au téléphone avec un policier, confirmait sa conviction indirectement. Les voisins, questionnés par la police avaient remarqué une petite camionnette blanche qui faisait des rondes dans le quartier depuis plusieurs jours. Ce jour là, elle était garée dans la rue voisine. 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

En repensant à ce souvenir, elle se demandait comment cet homme au visage inconnu avait-il pu lui voler sa vie de cette façon. Depuis ses 9 ans, où l'événement avait eu lieu, elle n'était plus jamais sortie de chez elle. Cela faisait bientôt 40 ans maintenant. Elle n'avait jamais eu de petits-amis, ni d'amis d'ailleurs. Les seules personnes qu'elle autorisait à l'approcher étaient des femmes. Deux femmes, sa mère et sa sœur, qui étaient là le jour du drame. Elle n'avait plus jamais vu d'homme, plus jamais voulu en voir.

Ce jour avait gâché sa vie.

Cet homme avait ruiné une vie, sans même y toucher.

Report this text