Con et fier de l’être !

Hervé Lénervé

Généralement le con est le seul à ignorer son état. Il faut dire que le terme est largement galvaudé, il semble donc, utile d’en rappeler certaines qualités, de redéfinir le concept du con, certes !

Le con est celui qui fait une gaffe, en sachant pertinemment, qu'il la fait. Ex : 

« Il vaut mieux ça que d'avoir le cancer ! » à une personne que l'on sait pertinemment bouffée par le crabe. Oui ! Con et pervers convolent souvent de concert.

Le con est celui qui pratique la dérision dans des situations qui ne s'y prêtent peu. Ex :

-         Un homme à la mer !

-         Jetez une bouteille à la mer ! c'est plus agréable de se noyer dans l'alcool que dans l'eau.

Le con est celui qui vous pique votre femme parce qu'il la chérit, alors que vous ne faisiez que la battre, votre chérie.

Le con, en voiture, est toujours celui qui roule devant vous, alors que les mecs sympas sont déjà dans un platane.

Le con est celui qui me lit et  y voit de la subtilité, son commentaire me fait comprendre à posteriori une pensée quand je ne pensais écrire qu'une banalité.

Le con est celui qui vous perce plus vite que votre propre âme-sœur.

Le con n'a pas de visage, ni sexe, ni âge, il peut prendre toutes les apparences, le con est un usurpateur transformer.

Le con, d'abord, c'est l'autre, ensuite c'est l'autre qui ne vous aime pas. Moi, je suis tolérant, car je n'oblige personne à aimer les gens que je n'aime pas.

Le con est celui qui joue de la guitare mieux que moi, heureusement c'est très rare, car je suis plus prétentieux que virtuose.

Le con c'est mon père, ma mère, mes frères et mes sœurs, ce serait le bonheur !

Le con, au boulot, ce sont les confrères, les consœurs et la concierge.

Le con est celui qui fait une déclaration d'amour à son ingénue et oublie de faire sa déclaration de revenus.

Le con est celui qui écrase un nain et demande d'emblée chez le juge que les peines soient diminué de moitié.

Le con est immortel, bien que mortel quand il l'ouvre.

Le con c'est l'autre et comme on est toujours l'autre de quelqu'un, le con c'est moi, c'est toi, tais-toi, c'est nous, t'es nous ! Le con est partout !

Report this text