des nouvelles du 24e

wikprod

Abonnez vous à notre newsletter et restez au courant des nouvelles dans la ceinture d'Arauch !

Il nous fallut attendre la fin du 23e pour enfin trouver la liberté. Cette liberté s'incarnait dans un chiffre : 133.

133 était la distance terre-soleil.

133 était le nombre de blocs dans le corps humain.

133 était l'âge de notre Déesse La Mort lorsqu'elle s'incarna dans le 133e corps de son 133e enfant.

Dans 133 siècles, nous mangerons notre soleil.

 

Des nouvelles du 24e siècle

 

La mer rose venait lécher les plages extatiques. Près des temples moribonds, l'océan crachait encore quelques cadavres ailés du peuple des cieux. Les anges avaient perdu. Les Filles de ÏZ dansaient dans les plumes trempées de sel.

Les grands temples des hommes la race morte avaient vu la chute des Dieux et la perte des cieux. Ils avaient assisté à la fin de l'essor pénible et laborieux de leur civilisation, ils avaient goûté le parfum de leur mort et maintenant élevaient leurs lourdes structures de pierre vers les cieux, avides de sang.

Et les temples se levèrent de terre et marchèrent vers leurs Dieux.

%

Sur Eroz Cent Quatorze, l'Empereur aux Milles Verges était mort et les milles vaisseaux tombeaux pointaient leurs nez de métal fuselé vers l'espace aveugle. Chacun des vaisseaux contenaient, dans une boite d'or, de diamant et d'airain, une verge de l'Empereur. Elles sillonneraient la galaxie, porteuses d'un message d'espoir, et de paix entre les peuples. La cérémonie fut intime, déchirante. Les fusées décollèrent vers l'espace à minuit tapante, à minuit deux on arrêta de pleurer, à minuit quinze il y eu un grand barbecue, à minuit quarante le cuisinier vint s'excuser pour la disparition de plus de milles saucisses de son stock, on passa l'incident sous silence, chacun rentra chez soi dans un silence gêné que l'on mit sur le compte du deuil.

ù

Marle vérifia pour la énième fois l'adresse qui figurait sur son colis. Non, rien à faire, c'était bien ça. Elle était au bon endroit. Patiemment, elle soupira, descendit de son vaisseau qui avait amerrit sur le tout petit monde et fut surprise de constater que, malgré la profondeur évidente de l'océan, elle avait pied et pouvait se déplacer sans encombre. L'océan lui arrivait, en tout et pour tout, uniquement aux genoux. Elle s'éclaircit la gorge et déclama. « Bonjour. Je m'appelle Marle, coureuse des étoiles… J'ai un colis ici pour ÖZ, la sixième Déesse… suis-je bien au bon endroit ? » Rien ne lui répondit d'abord, puis une voix fantastique jaillie de terre. « Mon colis, enfin ! J'espère qu'il s'agit du petit ensemble que j'ai commandé ! Hihihihi, je suis im-pa-tient ! » Et le corps géant de l'île, qui était une femme, qui était un homme, qui était une déesse, se déplia hors de sa couche marine et posa sur Marle son regard aux relents d'éon.

¤

Aurais-je le droit à la parole ? Enfin ? Me laissera-t'on m'exprimer ? Ah, bien. C'est mon moment. Habitants du 24e siècle, résidents des milles et un et milles mondes, on vous ment, on vous illusionne ! Il n'existe pas de 24e siècle, pas plus qu'il n'existe de 23e ou 25e siècle, pas plus qu'il n'existe rien ! Nous n'existons pas, toute réalité n'est qu'une illusion, nous ne sommes que le rêve d'un dormeur, nous ne sommes que des fantômes d'une réalité morte projetée depuis la fin des temps, les échos dans un tunnel, les algues poussées par les vaguelettes sur une rive ! Nous sommes ni le résultat ni même la résultante, nous sommes les scories de quelque chose de plus grand et de plus beau ! J'en veux pour preuve que je ne suis que fantasme ! Si je me tue ici, je réapparaîtrai deux textes en-dessous ! Observez ! Voyez ! Émerveillez-vous du véritable sens du Cosmos ! Bang !

*

Bonjour je suis Otyug, votre pourvoyeur interstellaire de bon humeur et de mots biens sentis. Alors c'est un Cosnien qui rentre dans un Gloomborg et qui commande une Schnapouel. Du coup le barman lui sert une Flagapouet et lui : Schlaka schlaka zobloum ?

Rires.

=

 ÄZ était la première Déesse, née du rêve et des racines d'un arbre.

ËZ était la seconde Déesse, née du souffle d'un monde qui se meurt.

ïZ sera la troisième Déesse, mais La Mère Multiple Enfante Toujours.

ÖZ était la cinquième et la quatrième Déesse, dont la première mangea la seconde.

ÜZ est la sixième Déesse, et rien n'est à dire sur elle.

¨YZ enfin est parjure et n'existe pas car la Création ne connait pas le Y tréma. Mais d'aucuns disent l'avoir déjà vue dans des églises impures et des temples abscons où le dialogue se fait par la bouche et les textes s'écrivent avec les mains !

Le reste des Dieux ont des noms imprononçables.

+

Chers lecteurs de Nouvelles du 24e siècle, il semble que Mr Peckinpah Poporat, l'intervenant de ¤, ait toujours cet étrange trou fumant au centre de son crâne. Dans l'incapacité physique où Mr Peckinpah se trouve pour continuer son spectacle (nos médecins ont essayé de boucher le trou avec leurs doigts. Rien n'y fit, sauf des bruits de succions relativement comiques), nous nous voyons ravis de vous proposer de remplacer sa prestation donc, par de l'art textuel directement en provenance de la Terre du 21e siècle. Merci de votre compréhension. Tout de suite, l'art.

ima shit ya slutty face ya bitch! @nickiminajofficial #hoe #bigfatfakebooty

Incroyable. Magnifique. Sublime. Si...Terrien.

Tout de suite la suite.

%

-En êtes-vous sûr, Emile ? Vraiment, vraiment sûr ?

- Tout à fait professeur ! Dans la plaine, derrière le château ! Un vaisseau extra-terrestre ! Tout de métal, de plastique et de verre !

- Incroyable, Emile mon jeune et manifestement sociopathe assistant ! Notre fortune est faite ! Mais dépêchez, enfin ! Qui nous dit que le vaisseau ne risque pas de repartir !

- Attendez, professeur, attendez !

Courants dans la plaine, le fameux professeur terrien de sciences occulte MacBaron et son freluquet d'assistant se hâtait vers le lieu d'atterrissage de l'OVNI. C'était un grand, un jour incroyable que ce lundi 12 février 1867. En ce jour, au large de l'écosse, sur une île grande comme un mouchoir de poche, l'humanité allait faire sa première rencontre avec une intelligence extra-terrestre d'outre-espace. Soudain, ils le virent ! Le vaisseau ! MacBaron en eut le souffle coupé ! Le vaisseau ! Magnifique, encore plus beau, encore plus impressionnant que dans ses rêves les plus fous ! Tremblant, il s'arrêta devant le chef d'œuvre.

- Et vous dites qu'il était ouvert, Emile ?

- Oui professeur, lui parvint, derrière lui, la voix tremblante de son assistant. Effectivement, au sommet d'une courte volée de marche d'un métal sombre, s'affichait distinctement la découpe d'une large porte de forme arrondi.

Sans trop savoir pourquoi, l'éminent professeur MacBaron sentit couler dans son cou la froide sueur de l'angoisse.

- Et vous n'y avez pas pénétrer, n'est-ce-pas, mon jeune ami…, demanda-t'il en se retournant.

- Pénétrer…Hahahahaha !

Derrière lui, Emile s'était métamorphosé. Ce n'était plus le timide adolescent laid et mal dans sa peau que le professeur avait recruté pour combler son manque personnel de confiance en soi, mais c'était un beau, un magnifique jeune homme aux muscles fins, bien dessinés, au torse moulé et ré-haussé d'un justaucorps des couleurs les plus folles. Tout n'était que plumes, fanfreluches et tralalas ; ses lèvres, larges, rouges et pulpeuses, incroyablement dessinées, s'ourlèrent en un beau baiser qui s'envola en papillonnant vers le front du professeur. Sur la tête du jeune homme, un tiare aux couleurs les plus étincelantes s'ornaient d'un gigantesque et magnifique phallus d'or et d'émeraude.

- Ceci était la tombe de l'Empereur aux Milles Verges, et ceci et son legs, et je suis son chevalier ! Je parcourrai la galaxie, désormais, mortel ! Je parcourrai la galaxie à la recherche de toutes les autres verges d'or manquantes et mon nom, mon nom sera connu comme : Les Extraordinaires et Incroyables Aventures d'Emile Verge !

Incroyablement fier de sa blague, Emile Verge quitta la terre au volant d'un solex flamboyant laissant derrière lui d'arc-en-ciels traînées.

Toussant dans des petits nuages roses bonbons à l'odeur de barbe-à-papa, le professeur resta coi un court instant avant de sortir calepin et crayon de la poche de sa veste et de noter : les extra-terrestres sont complètements cons. Penser à abandonner les études et trouver une place au soleil. C'est ainsi que le professeur MacBaron partit aux Galapagos étudier une race très rare de tortues de mer et que Emile, Emile Verge et ses incroyables aventures fut le premier humain dans l'espace de l'histoire et…

« C'est vraiment n'importe quoi ! #indigné », grogna le bébé électronique connecté.

Marle se déconnecta du livre en soupirant.

« Quoi !, dit-elle. Vous m'avez demandé des histoires, je vous lis des histoires ! »

« Oui mais elles sont nulles ! #foutagedegueule, grogna un autre bébé sous un autre pseudonyme. »

« Ouais on en veut d'autres, des vrais des biens, comme avant ! #rembourseznosinvitations »

« Tu peux le faire, tu as le Livre ! #dumondepourunmmo », râla enfin un quatrième.

Marle soupira et ouvrit de nouveau le livre en regardant l'heure. Bientôt dix-sept heures. Encore dix minutes… Oui, bien sûr, elle avait le Livre, mais, devait-elle dire aux poupins qu'il était vierge, que ses pages ne contenaient rien ? Rien d'autre que le bruit de l'air et le goût du néant ?

Patiemment, elle l'ouvrit à une page au hasard et entreprit d'imaginer pour les enfants de la toile endormie, une dernière histoire…

« Muette s'avançait sur un chemin oblique, courant avec peine sur le flanc de l'immuable falaise… 

Quelques instants plus tard, alors que l'histoire, l'énième histoire était plus ou moins finie (quelle histoire finit vraiment ?), elle quitta la pièce, et laissa la guillemet ouverte, assurée que les enfants du web seraient bientôt endormis.

Report this text