D'où est parti le message ?

lorenlorant

En fait j'avais grosso modo compris la réponse dans la question

du coup (le sucrier blanc) des dernières formes m'intéressait

j'étais plutôt sur cela à présent (sur cet engrenage de fleurs)

de nombreuses possibilités d'expressions, pour ne pas dire d'Ô.........,

simultanées,

une sorte d'agitation qui faisait qu'un,  

POUR L'ECRITURE qui me restait était 

des idées de jardin

l'esprit tant rapide ET DISPERSÉ !!!

face à la chenille( la guenille, la feuille... )

que j'avais le choix, il m'arrivait de rassasier des merles de bon aloi .. oh non, de rire !


beaucoup plus aisé était en fait de dévier, de deviner,

(j'imitais le bégaiement du temps)

de parler dans un courrier adressé, des huîtres et de leurs perles,

car nous savions ce que nous devions/ dire n'était plus ni exprimable ni inexprimable ,


d'où ma proposition d'installer un aquarium à poissons rouges en lieu et place de la TV du bureau administratif où m'étais rendu prendre l'air du temps ce jour... (Tu vois la CROIX DE T et la réception antennée de V dans TV ?.. ensuite ils ont fait descendre la TNT quand c'était prêt, un beau cheval de Troie Kabbalistique et sbloudoubam MASSIF ! IL FALLAIT ENDORMIR , LAISSER DESCENDRE LE MESSAGE DES ANNEES 30, 70 ou 90 ET TOUT FAIRE EXPLOSER QUAND NECESSAIRE, oh la vianderie, vilainerie !!!)


BRRRRRRRREEEEEEEEEEEEEEEEf,

Qu'importe, revenons à quelque chose de moins trivial que la lobotomie :

il y avait une autre piste trace à gestationner en orbite : 

en parlant de romains, c'était une idée de roman tout simplement, 

un "auto" "bio" "graphique"

- il y a eu un tri, un cri, un tri cri, 

UN GRAND NOMBRE D'HISTOIRES ET DE CYCLES H-

AL MISMO TIEMPO,

UN TRICYCLE

c'était sûr, c'était Rimbaud...


les soirs de lune des sentiments revenaient 

des sentiments de vent léger, de sensations de tenir encore quelque chose, d'être quelque part, de se fier à..

moelleusement engourdi la nuit en pensant à des flashes de train de "flamants roses" trans express et autres flâneries...

l'accumulation de stimuli, le nerf optique, l'abondance d'historiettes de l'infini, entre coupées de ponts d'histoires vécues, de foetus mortel de croupier, de manœuvres électorales et cae et terra et cae et Terra...

BREF, je revenais à nos moutons, dans la chambre à coucher sur un oreiller en plume et restais évasif  quant à sa condition d'immortel(le)(s);


je songeais et échafaudais le plan du livre



[...]


Quand on me demandait , je répondais : 


"plus rien , ou plus grand chose,

 

une première vie humaine se continue t elle sur les squelettes ?"


je jouais du piano comme un éléphanteau, l'enfant appréciait le son des cordes apprises au marteaux ,


reposant, mais nous avions besoin de nous reposer,


dans la poche des eaux


en overdrivé, 


                                                            (      enserrer / libérer ....................................................................................................................................................

les airs des Hertz Kurzweil-isé, du Robot Pepper au Sergent poivrE, nous allions tout sinusoïder/ la machine/ tandis que je continuerai à manger des crudités....

.............................................................................. )






                    JE NE TERMINUS PLUS DES PHRASES.

                   

                        DES QUOI ? DES POURQUOI ?


CAR CELA SUFFISAIT !

ETRE UN MAIS AVEC DES (MOMENTANEES0) DIRECTIONS MULTIPLES  !


 toujours un multipistes, c'est vrai, j'étais toujorus dans le son du coma avec les restes de cadavres et de placenta convergents pour ma part de gâteau sur ma peau, au cas où tu te demandais les ondes sismiques, ...



                       C E N T R E  E C L A T A N T 



c'était déjà retrouver l'un déjà retrouvé et "de s'y faire" (fichtre ! non pas foutre 


tout en l'air,


les airs des hertz l'amie.......




voyons...qu'avais je noté d'autre, sur ce feuillet manuscrit à recopier ici sur la toile morte, voyons ... quel bout d'étoile...


ah oui ! 


" Continuer,


sur le pont je revoyais le vent et dessinais ton nom,

quand sur le damier ta tête a frappé long

brrr, sans le denier, de mon présent au passé  


était ce d'ici que je nous parlais en dernier ?  

était ce d'ici que je nous parlais ? 

(dans le futur vous vous parliez à la source du Roy) 

/


SANS DETOUR : CI-LA HAUT SE TIENT LAO


PROBABILITÉ DE POÈTE AU DISCOURS D'ÉCHO AU  SECOURS, AU SECRET DE LA FLEUR ENVOLÉE 

ET DORÉE, ET DORS, ET DORS, TU SAIS ?


- ONCE A GAIN : Je me suis réveillé ...


"dans les archives, je suis ton ange, ai envoyé la missive d'où tout rien ne change "



........................

"M. GIROUETTE ? " "M. GIROUETTE ?" 


- PRESENT ! " répondit-il avec un air égaré de voyageur en gare 

Airport, 5x5 carreaux, 

 

A  S                     D E                 C    O    E   U    R !



.....................................................................................................

     CHANSON IMPOPULAIRE


"Chanson graviole où j'fais l'mariole

j'mange des graviers et tu rigoles !


C'est la disette disait Ginette,

 faut pas becter ses chaussettes (s' t'veux essuyer ton assiette) 


 Y a des trésors dans des poubelles, à Eternel je reste fidèle   

(fissa des aut' ficelles !)


 Passez  amants, fondez votr' vie

 métallurgie, n'est plus mon taudis



depuis l' temps j'vis

depuis l' temps j' vis

à la houlette j'perds pas la tête, dans la roulette


La démission est ma mission,


Et la raison m'est déraison 


etc 












                                                             19 06 2014.. Montpellier,

                                                    aux humains, aux machines

                                                     et à ma bien aimée charrette ailée

  • Un bric à brac chatoyant. Miaou

    · Ago over 5 years ·
    30ansagathe orig

    yl5

    • "Oh ! vous ne sauriez faire autrement, dit le Chat : Ici, tout le monde est fou."

      · Ago over 5 years ·
      Le cosmoschtroumpf

      lorenlorant

    • Et cette fois, il disparut très lentement, en commençant par le bout de la queue et en finissant par le sourire, qui resta un bon bout de temps quand tout le reste eut disparu.
      "Ma parole ! pensa Alice, j'ai souvent vu un chat sans un sourire, mais jamais un sourire sans chat !... C'est la chose la plus curieuse que j'aie jamais vue de ma vie !"

      · Ago over 5 years ·
      Le cosmoschtroumpf

      lorenlorant

    • Bienvenue part minou et le vice casserole de composition !

      · Ago over 5 years ·
      30ansagathe orig

      yl5

    • https://www.youtube.com/watch?v=2aIc9B-u8Gw ..ne tient qu'à un fil !

      · Ago over 5 years ·
      Le cosmoschtroumpf

      lorenlorant

  • J'adore, le début est très original, il donne l'impréssion que l'on débarque au milieu d'un truc, d'une pièce, d'une scène? Et on n'en déccroche plus.

    · Ago over 5 years ·
    Img 20150913 171139

    Aly.

    • ça doit être quelque chose comme ça ;) merci !

      · Ago over 5 years ·
      Le cosmoschtroumpf

      lorenlorant

Report this text