Électricité et Calendrier

Aurore Dupin

Parce que la foudre et la lune agissent de concert.

     Comme depuis des années, elles sortaient de chez elles lorsque la lune montait peu à peu dans le ciel d'encre et éclairait de ses rayons d'argent le macadam froid. La lueur des lampadaires était trop faible alors, tout paraissait sombre et mystérieux, appelant à la curiosité et au secret.


     Comme depuis des années, elles sortaient dans les rues noires de la campagne Lorraine pour se créer un monde bien à elle au milieu des épis de blés et des croassements des corbeaux venus les surveiller. Et pendant qu'elles avançaient par delà les champs, la lune s'élançait dans une course folle afin d'atteindre son but, soit le point le plus haut. Tout ce que souhaitait la lune, c'était de pouvoir suivre le parcours de ses filles et de les aider à continuer.


     Comme depuis des siècles, l'astre de la nuit s'aventurait entre les nuages noirâtres et combattait les ténèbres comme elle pouvait. Et elles assistaient à ce spectacle passionnant depuis des années, depuis qu'elles sortaient de chez elle les jours de pleine lune, depuis qu'elles étaient possédées par cette force sibylline.


     Comme depuis quelques années, elles avaient en elles une puissance herculéenne insoupçonnée donnée par un coup de malchance. Car la première fois qu'elles étaient sorties dans l'obscurité, c'était lors d'une nuit d'orage et de pleine lune, c'était lorsque les éclairs dominaient les étincelles du satellite naturel de la terre, c'était lorsque la foudre c'était abattue sur elles quand la lune était ronde, c'était lorsque la magie dominait cette soirée.


     Alors comme depuis cette nuit là, elles s'enfuyaient de chez elles, se rejoignaient dans leur coin secret et partaient déambulaient dans un paysage fait d'arbres à la cime haute, aux fleurs éphémère, à l'opacité vacante et à la lueur métallique de l'astre lunaire. Leur corps parcouru d'électricité et des étincelles dans les veines, elles tremblaient de joie en créant L'orage du mois. Les nuages s'amoncelaient aux alentours de la lune et des éclairs montraient de temps à autre le bout de leur nez. Cheveux aux vents, elles souriaient en sentant leur puissance se déchaîner et créer une pluie torrentielle accompagner les flammes du ciel.


     Comme tous les mois depuis des années, la pleine lune et l'électricité s'allient pour fêter la nuit des loups.

Report this text