Evidence

Dominique Capo

Réflexion philosophique

Il y a des personnes qui ont une propension au bonheur, il y en a d'autres qui ont une propension au malheur.


Quoiqu'elles fassent, quels que soient les hommes ou les femmes qu'elles rencontrent sur leur route, quelles que soient leurs personnalités, c'est inscrit en elles du jour de leur naissance à celui de leur décès. Quel que soit leurs statut social, quel que soit leur métier, quel que soit leur milieu familial, etc., rien ne peut changer les faits.


Les personnes qui ont une propension au bonheur, malgré tous les drames, malgré toutes les épreuves, malgré toutes les difficultés, de l'existence, trouveront toujours un moyen d'être heureuses quoiqu'il arrive. Les personnes qui ont une propension au malheur auront beau se débattre, auront beau soulever des montagnes pour modifier tous les affres de la vie qu'elles subissent, n'y réussiront jamais, quoiqu'on en dise.


Ce n'est pas une question de fatalité. Ce n'est pas être optimiste ou pessimiste. Ce n'est pas s'en remettre à la Destinée. Cela n'a rien à voir avec une quelconque croyance en Dieu ou au Diable. Ça n'a même rien à voir avec notre façon de penser, nos actions, ceux et celles que nous croisons tout le long de notre parcours de vie.


Non !!! La vie ou la mort, le bonheur ou le malheur, la joie ou la peine, le succès ou les revers, la santé ou la maladie... sont quelques-uns des nombreux aspects de la réalité à laquelle nous sommes en permanence confrontés. Et l'Humanité s'est bâtie sur cette vérité - parmi d'autres - : pour qu'il y ait des personnes qui profitent pleinement de leur vie, il en faut d'autres qui encourent la souffrance et la détresse.


Pensez-y : la Civilisation est apparue, s'est développée, nous conduit jusque là où nous en sommes aujourd'hui. Maintes formes de modèles sociaux se sont succédé. Monarchie, théocratie, absolutisme, dictature, démocratie, libéralisme, communisme... se sont suppléés. Engendrés par ces évolutions continuelles, il y a de tous temps eu des bouleversements manifestes et continuels manifeste dans tous les domaines. Parfois des victoires de l'Humanité sur la bestialité qui sommeille en chacun de nous ; parfois l'inverse. C'est certain.


Pourtant, il y a une chose qui n'a jamais changé depuis l'Aube des Ages : il y a toujours eu des riches qui s'enrichissent aux dépends des plus pauvres. Il y a toujours des malades et des bien portants. Il y toujours eu des gens profitant de leur pouvoir pour soumettre ceux qui n'en n'ont pas. Il y a toujours des victorieux et des vaincus. Il y a toujours eu des beaux et des laids. Il y a toujours des gens instruits et des gens incultes. Il y a toujours eu des gens à la personnalité remarquable, et d'autres à la personnalité sans attraits. Il y toujours eu des gens nés dans des régions de la planète en guerre, et d'autres qui en ont été préservés.


Quoique chacun fasse, quoique chacun pense, quoique chacun croit, pour bousculer tout cela lorsqu'il y est confronté, ça a été, c'est, et ce sera toujours ainsi. Et au final, il n'y a qu'une seule issue. C'est lorsque la Grande Faucheuse qui tient depuis le jour de notre naissance le fil de notre existence entre ses doigts griffus, coupe celui-ci et nous fait passer de vie à trépas. Il n'y a que cet instant précis que nous sommes tous égaux pour le reste de l'éternité, c'est évident.


Je vous assure que ni Dieu, ni le Destin, ni la Fatalité, ni être positif ou négatif dans sa vie n'y change rien. C'est en nous. C'est juste une part intégrante - mais essentielle - de ce que nous sommes en tant qu'espèce...


Dominique Capo

  • Déprimant mais tout ceci est bien connu, nous sommes déterminés, le rappel était-il utile ? au moins attendre que le week-end soit passé ...

    · Ago 11 months ·
    530996bb08ac2bbfddd39c921e434f11

    phileus

    • Il est toujours utile ; weekend ou pas...

      · Ago 11 months ·
      4

      Dominique Capo

Report this text