Franklin et la petite censure

black-word

Episode 20 de la saison 2 "Franklin et l'épreuve du feu" !


Je me souviens de la première fois que j'ai découvert la censure.

C'était à un âge précédent la puberté, où je regardais "Franklin" à la télé. Le dessin animé avec la tortue qui était trop jeune pour postuler cher Tortue Ninja.

Dans un épisode où Franklin découvre ce qu'est un incendie, dans une scène où deux animaux portent des casques de pompier et où une taupe géante dit "Malheur. Tout a brûlé." Ou quelque chose dans ce style.

Franklin apprend auprès de ses parents, après avoir agis sans réfléchir en disposant des seaux d'eau dans les coins de pièces, comment bien réagir dans ce genre de situation risqué.

Lors d'une simulation, Franklin sort part la fenêtre de sa chambre et fait le tour de la maison pour rejoindre ses parents sortis à l'opposé par la fenêtre du salon.

A noter que la maison n'est constituée que d'un étage, avec des fenêtres tout juste assez hautes et larges pour laisser passer une des tortues mutantes composant cette famille. Personnellement elles me rappellent les maisons de Dragon Ball Z en forme de verrue.

Dans la scène qui nous intéresse, Franklin retrouve sa mère qui se tient à côté d'une fenêtre où le père est resté coincé.

Après que le malheureux ait soupiré de soulagement en signalant qu'il était heureux que cette complication ne se déroule que pendant cette simulation et que son fils se permette une petite moquerie, papa tortue fini par se dégager de son piège et s'effondre dans ses propre plantations. Son épouse et son rejeton ne manquent pas de pousser un effroi pendant un petit passage de guitare qui vient appuyer la dramaturgie de la scène, même si la suivante les montre tous deux aider monsieur à se relever sans blessure.

L'action est suivi par la nuit au-dessus de la maison avant de nous montrer la famille tortue dînant avec leur inviter, la taupe géante. Cette dernière est ravie d'annoncer que son prochain bien immobilier sera, une fois reconstruit, équipé de tout le nécessaire pour lutter contre des flammes qui viendraient ravager son existence.

Un temps indéterminé plus tard, je revois ce même épisode. Franklin découvre la force destructrice du feu et apprend comment y réagir exactement de la même façon, rien ne change. Jusqu'à la scène censurée.

Au moment où le père soupire son soulagement dans le piège de sa fenêtre et que son enfant ait laissé échapper une petite moquerie, la scène se coupe et la nuit se présente. Précédent le repas avec la taupe géante.

Deux mystères, deux questions, s'offrirent à moi après cette histoire :

- Pourquoi avoir supprimé la scène de la chute du père ?

- Pourquoi cette scène au ton dramatique était présente à la base ?

 

Report this text