Il pleut, il pleut, bergère / Rentre tes blancs moutons 

My Martin

Allons sous ma chaumière / Bergère, vite allons ... Fabre d'Eglantine (1780) 

Vers 2010. Journaux. En raison des niveaux de contamination microbiologique et chimique, l'eau de pluie n'est usuellement pas considérée comme potable 

 

États-Unis. Centres de contrôle des maladies. L'eau de pluie est naturellement contaminée par des bactéries et champignons. Par la poussière, la fumée, les particules, présentes dans l'air 
 

2010-2019. Relevés et analyses des eaux de pluie. Canada, plateau du Tibet, États-Unis, Malte, Portugal, Suède, Antarctique, Açores, ... 
 

2 août 2022. Revue Environmental Science & Technology 

Zurich (Suisse). École polytechnique fédérale 

Université de Stockholm (Suède). Ian Cousins, professeur (2012) en sciences de l'environnement. « Dans les régions industrialisées du monde, les humains ne boivent pas souvent de l'eau de pluie. L'environnement pourrait être suffisamment propre pour que l'eau de pluie, l'eau des ruisseaux de montagne alimentée par les précipitations, soient potable. Dans certaines parties du monde -les régions arides et tropicales, l'eau de pluie reste une source importante d'eau potable. » 
 

PFAS, composés per- et poly-fluoroalkylés. Plusieurs milliers de produits chimiques synthétiques. Présents dans les emballages, les shampoings, le maquillage. Ces substances persistent pendant des années dans l'environnement. Effets sur la fertilité, le développement des fœtus. Risques d'obésité et de cancers 
 

Constat déjà fin 2020. 15 juin 2022. États-Unis. Environmental Protection Agency (EPA). Pour deux polluants, le seuil de PFAS recommandé est drastiquement abaissé 

Chez les enfants, ces produits chimiques ont un impact sur la réponse immunitaire aux vaccins ; diminution des concentrations d'anticorps dans le sérum 
 

Terre, eau, air. Les seuils de recommandation sont dépassés ; pour l'eau potable, niveaux 14 fois supérieurs aux recommandations américaines 
 

Ian Cousins. Ces 20 dernières années, les niveaux de PFAS dans l'organisme des êtres humains ont diminué « de façon significative ». Les autorités compétentes appréhendent plus finement la toxicité des produits chimiques, préviennent mieux les risques 

Depuis le début des années 2000, les concentrations de ces polluants dans l'eau de pluie n'ont guère évolué, mais ils sont supérieurs aux seuils révisés 
 

Ian Cousins. Les PFAS sont si persistants et omniprésents sur la planète, qu'ils ne disparaîtront jamais. Substances éternelles 

« En la contaminant de manière irréversible, l'humanité a rendu la planète inhospitalière à la vie humaine » 

« On ne peut y échapper... On va juste devoir vivre avec. »  


Report this text