Imagine

Brice Gong

Parfois, je me prends a rever de terres inconnues.

Ces mondes sont ancrés dans mon esprit:

Des dunes ensoleillés, des deserts mits a nus

Se croisent et se défont en harmonie.

Je ressens alors un sable chaud sous mes pieds,

En meme temps mon coeur se crispe et crie.

A l'agonie, je perçois souvent ce temple sacré, 

Ce sourire se détachant dans la nuit.

Je marche, toujours, vers ce fantome

Avec l'espoir de conquerir ce royaume.

Helas, mon reve est un mirage.

Alors mes yeux embués s'ouvrent

Et les larmes de mon coeur dechiré coulent.

Cette furie naturelle s'efface sans visage.

Report this text